jeudi , 22 août 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Injures, moqueries… 1 étudiant sur 4 a déjà subi des violences sur les réseaux sociaux

Injures, moqueries… 1 étudiant sur 4 a déjà subi des violences sur les réseaux sociaux


La dernière grande enquête annuelle concernant la santé des lycéens et des étudiants* vient de paraître. Et les résultats ont de quoi inquiéter !

On y apprend déjà que, si 8 étudiants sur 10 et 9 lycéens sur 10 se déclarent " en bonne santé ", plus de 80 % d’entre eux reconnaissent " ne pas se rendre systématiquement chez le médecin " lorsqu’ils sont malades, mais " attendre que ça passe " (57 % des étudiants et 54 % des lycéens). La raison, elle est bien sûr financière : 21 % des étudiants estiment d’ailleurs que " les consultations coûtent trop cher ".

Côté santé sexuelle, les étudiants sont globalement prudents : 44 % des étudiants affirment " utiliser un préservatif à chaque rapport sexuel " (pour se protéger des MST pour 71 %, pour éviter une grossesse pour 70 %). En revanche, seul 1 étudiant sur 2 se fait dépister en cas de changement de partenaire ; ce pourcentage chute à 22 % chez les lycéens.

Les idées reçues sur le Sida : toujours d’actualité !

Les idées reçues ont la dent dure puisque 12 % des étudiants pensent qu’on peut être contaminé par le VIH en embrassant une personne séropositive, 6 % en buvant dans son verre, 3 % en lui serrant la main, 17 % en étant simplement en contact avec elle, et enfin, 19 % par une piqûre de moustique. En outre, 2 étudiants et lycéens sur 10 croient que l’on guérit facilement du SIDA aujourd’hui…

C’est du côté des violences et des discriminations que les choses se corsent. Ainsi, 1 étudiant sur 3 et 1 lycéen sur 4 déclarent " avoir déjà subi des violences " – qu’elles soient physiques, verbales, psychologiques ou sexuelles. L’immense majorité de ces violences (pour 75 % des étudiants et 89 % des lycéens) est verbale, puis viennent les atteintes psychologiques (54 % et 35 %) et les atteintes physiques (32 % vs 24 %). Les violences sexuelles, quant à elles, concernent 9 % des étudiants et 4 % des lycéens… Terrifiant !

*étude réalisée par Opinionway pour HEYME, auprès de de 841 étudiants de France (âgés de 16 à 28 ans) et de 841 lycéens français (âgés de 14 à 22 ans).

Source : communiqué de presse HEYME

À lire aussi :

4 étudiants sur 10 sont méfiants vis-à-vis des vaccins

1 étudiant français sur 4 se sent stressé en permanence

Un étudiant de 20 ans décède après avoir mangé des spaghettis vieux de 5 jours



Première apparition

A lire aussi: