mardi , 19 mars 2019
Accueil » Actualité » Israël a mené une centaine de frappes à Gaza en riposte à des tirs de roquettes du Hamas

Israël a mené une centaine de frappes à Gaza en riposte à des tirs de roquettes du Hamas



L’armée israélienne a riposté lourdement vendredi matin à des tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza vers Tel-Aviv, en pilonnant des dizaines de positions du mouvement islamiste palestinien Hamas.

Un site de fabrication de roquettes ciblée  

Les avions de combat et les hélicoptères d’attaque ont conduit une centaine de frappes contre des positions du Hamas qui gouverne le territoire. L’armée israélienne annonce qu’elle a ciblé un important site de fabrication de roquettes, un complexe d’où le Hamas dirige ses activités en Cisjordanie occupée, autre territoire palestinien distant de quelques dizaines de kilomètres de Gaza.

Des sources dans les milieux de sécurité de Gaza ont confirmé une centaine de frappes dans une quarantaine d’endroits à travers le territoire. Seul un couple a été blessé dans le sud de l’enclave, selon des informations initiales.

4 tirs de roquettes, dont 3 interceptées

Ce nouvel accès de fièvre a commencé jeudi soir quand deux roquettes ont été tirées de Gaza vers la région de Tel-Aviv. Aucun dégât ni blessé n’avait été rapporté. En tout, l’armée israélienne a fait état de quatre tirs de roquettes de Gaza, dont trois ont été interceptées par le système de défense anti-aérien selon elle.

Le Hamas et le Jihad islamique, son allié et autre mouvement islamiste, ont démenti être à l’origine des tirs en direction de Tel-Aviv, laissant supposer que ceux-ci seraient le fait de groupes rivaux. Mais Israël a redit tenir le Hamas pour responsable de ce qui se passe dans le territoire sous son contrôle.
    
Les roquettes ont déclenché les sirènes dans les localités israéliennes, conduit les autorités à ouvrir les abris et, selon les médias, laissé un certain nombre d’Israéliens en état de choc.

Campagne électorale israélienne       

Ces actes d’hostilités et la lourde réponse israélienne interviennent dans une période hautement volatile, où le cessez-le-feu observé de part et d’autre demeure fragile, et où Israël est en pleine campagne électorale.

À trois semaines de l’échéance du 9 avril, le Premier ministre Benjamin Netanyahou et ses principaux concurrents se font forts de leurs états de service sécuritaires.

« Le moment est venu de venir à bout du Hamas une bonne fois pour toutes », a dit l’un de ses concurrents, le ministre de l’Education Naftali Bennett.

Il a réclamé un plan détaillé de la part de Premier ministre à cette fin. Le chef de gouvernement répète qu’il n’hésitera pas à lancer une opération d’envergure si nécessaire.




Retrouvez cet article sur : BFM-TV

A lire aussi: