mardi , 19 février 2019
Accueil » Actualité » Julien Denormandie va accueillir des sans-abri dans son ancien ministère

Julien Denormandie va accueillir des sans-abri dans son ancien ministère

Julien Denormandie va accueillir des sans-abri dans son ancien ministère

LOGEMENT – « C’est un symbole », selon l’ancien Secrétaire d’État. Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, va accueillir une trentaine de personnes sans abri dans les locaux de son ancien ministère, a-t-il annoncé sur Twitter après la publication d’un article du Journal du dimanche samedi 22 décembre.

Passé de Secrétaire d’État à la Cohésion des territoires à ministre à la faveur du dernier remaniement ministériel en octobre, Julien Denormandie a souhaité que ses anciens locaux de l’hôtel de Castries, au cœur du très chic 7e arrondissement de Paris, voués à réhabilitation, soient provisoirement transformés en centre d’hébergement d’urgence.

Dès la mi-janvier, l’hôtel particulier accueillera donc 35 personnes, selon le Journal du dimanche. Elles seront sous la responsabilité de la Croix-Rouge.

« C’est un symbole qui témoigne de ma détermination », explique le ministre de 38 ans au JDD. « Je souhaite faire en sorte que les centres d’hébergement ne soient plus systématiquement localisés dans les territoires les plus fragiles plutôt qu’en plein cœur de Paris », ajoute-t-il.

L’Hôtel de Ville de Paris accueille des femmes SDF

Le ministre indique par ailleurs avoir demandé à « tous les ministres d’identifier des sites dont ils ont la gestion ou la propriété pour déterminer ceux qui pourraient accueillir, notamment des femmes et des enfants ». 8400 places d’hébergement ont été ouvertes selon le ministre depuis novembre.

Depuis le 12 décembre, l’Hôtel de Ville de Paris propose une soixantaine de places d’hébergement pour les femmes sans domicile fixe. Le jour, l’accueil est prévu dans la salle des Prévôts. La nuit, les femmes peuvent se reposer dans la salle des Tapisseries, où des lits-paravents ont été installés.

La présidente LR de la région Île-de-France Valérie Pécresse a de son côté annoncé fin novembre un « dispositif pilote » d’accueil et de suivi de femmes à la rue dans le cadre du plan grand froid. Elles seront accueillies « dans un immeuble du conseil régional (…) et peut-être au siège de la région » à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis.





Retrouvez cet article sur : https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/23/julien-denormandie-va-accueillir-des-sans-abri-dans-son-ancien-ministere_a_23625737/

A lire aussi: