jeudi , 22 août 2019
Accueil » Actualité » La date des soldes d’hiver 2019 maintenue au 9 janvier, malgré les gilets jaunes

La date des soldes d’hiver 2019 maintenue au 9 janvier, malgré les gilets jaunes

La date des soldes d

SOLDES – Bercy devait annoncer sa décision lundi 31 décembre, mais elle a finalement fuité avant l’heure. Les soldes d’hiver ne débuteront pas plus tôt, malgré la demande de certains commerçants. D’après les informations de Franceinfo, elles commenceront bien le 9 janvier, comme prévu, et non le 2. Une information confirmée par la secrétaire d’État Agnès Pannier-Runacher ce vendredi 28 décembre, précisant qu’une « majorité de fédérations de commerçants consultées » était contre l’avancement de la date prévue.

La Confédération des commerçants indépendants de France avait proposé ce changement afin de compenser les pertes liées au mouvement des gilets jaunes lors de la période de fêtes, qui représentent pour certains commerçants jusqu’à 50 % du chiffre d’affaires annuel.

« Avancer la date des soldes d’hiver n’est pas souhaité par une majorité de fédérations de commerçants consultées par le Gouvernement. Le début des soldes est donc maintenu au 9 janvier, date à laquelle les commerces se sont préparés depuis plusieurs semaines », a écrit la secrétaire d’Etat sur son compte Twitter.

Auprès de Franceinfo, le président de la confédération, Francis Palombi, a déploré cette décision, notamment pour les « plus petits commerces », « alors que vont déferler pendant plusieurs jours avant les soldes privés, les super-promotions des grands de la distribution, très organisés, très puissants, qui n’ont pas les mêmes problèmes et qui ne sont pas fragilisés comme le sont les TPE et les TTPE du commerce ».

Au 17 décembre, les commerçants avaient perdu plus de 2 milliards d’euros à cause des manifestations. La secrétaire d’État à l’Économie, Agnès Pannier-Runacher, a elle-même estimé il y a quelques jours que les manifestations des gilets jaunes ont entraîné un recul moyen de 25 % du chiffre d’affaires dans le commerce.

Une façon de « passer l’orage » jaune

« Compte tenu des circonstances exceptionnelles et de la grosse perte chez les indépendants, cela permettrait aux gens de revenir vers les magasins, et moins sur Internet, et ainsi recréer de la trésorerie pour passer l’orage », avait argué Francis Palombi.

Toutefois, l’avancement des soldes était loin de faire l’unanimité au sein des fédérations de commerçants, en particulier dans la grande distribution: « C’est une proposition impossible à mettre en œuvre, pour des raisons pratiques. Il faudrait en effet, d’ici le 2 janvier, modifier toute la logistique et les transports prévus, refaire toutes les affiches, changer l’organisation interne », assurait Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD).

Après des soldes d’hiver 2018 décevants, le gouvernement avait décidé de réduire leur durée de six à quatre semaines, pour essayer de re-dynamiser cette période d’achats concurrencée notamment par l’essor du e-commerce, les ventes privées des grandes enseignes ou les journées de promotions comme le « Black Friday » fin novembre.




Retrouvez cet article sur : https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/28/les-soldes-dhiver-2019-debuteront-a-la-date-prevue-le-9-janvier-malgre-les-gilets-jaunes_a_23628556/

A lire aussi: