mardi , 16 juillet 2019
Accueil » Sports » La Tunisie retrouve enfin les demies – Football

La Tunisie retrouve enfin les demies – Football


Après cinq échecs en quarts de finale sur les sept dernières éditions de la CAN, la Tunisie est enfin parvenue à se hisser dans le dernier carré, ce jeudi soir au Caire. Aux dépens d’une valeureuse sélection malgache (3-0).

Sacrée à l’échelle continentale en 2004, la Tunisie n’avait plus rallié les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations depuis lors. Par cinq fois (en 2006, 2008, 2012, 2015 et 2017), sa route avait été barrée au stade des quarts – un cap que les Aigles de Carthage ont enfin franchi ce jeudi soir au Caire, en éclipsant une sélection de Madagascar qui de son côté peut se targuer d’avoir réussi son baptême du feu dans la compétition.

Invités surprises de ces quarts de finale, les Malgaches n’ont pas su réitérer l’exploit de leur huitième contre la RD Congo, rapidement étouffés par des Tunisiens supérieurs physiquement et surtout techniquement. En première période néanmoins, si ce n’est deux avertissements concédés sur un coup franc de Khazri (32e) et une frappe lointaine de Chaaleli (42e), Madagascar parvenait à tenir le choc. Jusqu’à ce but refusé à Khazri (pour un hors-jeu manifeste) à l’amorce du deuxième acte (46e). Le coup de semonce ultime de la Tunisie.

Dès lors, les hommes d’Alain Giresse se révélaient intenables. Certes Sassi ne manquait pas de réussite sur l’ouverture du score et ce tir détourné du fessier par le malheureux Fontaine (1-0, 52e). Mais les Aigles de Carthage avaient la bonne idée de faire très vite le break, par l’incontournable Msakni, à l’affût dans la surface d’une première tentative de Khazri repoussée par le portier adverse (2-0, 60e). On retrouvait le virevoltant Stéphanois pour une offrande à Sliti et le but du 3-0 dans le temps additionnel (90e+3). Histoire de clore en beauté un match maitrisé de bout en bout par des Tunisiens qui dimanche joueront leur place en finale contre le Sénégal, toujours au Caire. Pas une mince affaire.


Première apparition

A lire aussi: