lundi , 24 juin 2019
Accueil » Actualité » L’acte VII des gilets jaunes démarre timidement

L’acte VII des gilets jaunes démarre timidement

L

GILETS JAUNES – Après un « acte VI » qui a peu mobilisé et au milieu des fêtes de fin d’année, le septième week-end de mobilisation des gilets jaunes démarre timidement ce samedi 29 décembre alors que des rassemblements sont prévus notamment à Paris, Marseille, Lyon, Toulouse ou encore Bordeaux.

Le mouvement, qui dure depuis un mois et demi, a largement décru ces dernières semaines: 38.600 manifestants en France le 22 décembre, contre 66.000 une semaine plus tôt et 282.000 pour la première journée de mobilisation le 17 novembre, d’après les chiffres du gouvernement. Mais pour une grande partie du mouvement, cette baisse est due aux fêtes avant une reprise très forte en janvier.

Dix gilets jaunes interpellés à Amiens

À Amiens, une dizaine de personnes participant au mouvement des gilets jaunes ont été interpellées ce samedi matin, alors que la préfecture a interdit tout rassemblement jusqu’au 2 janvier.

« A priori ce sont des personnes qui participaient au mouvement des gilets jaunes et qui ont été interpellées parce qu’elles étaient porteuses d’objets qui peuvent s’apparenter ou être associés à des armes », a déclaré à l’AFP le parquet, précisant qu’il n’y a pour l’instant aucun blessé. « Ce sont des interpellations suite à des contrôles autorisés puisque le préfet avait interdit toute manifestation », a-t-on ajouté de même source.

À Marseille, pour le premier rassemblement de la journée dans une grande ville, un millier de gilets jaunes, entouré de grappes de ballons jaunes, était réunis vers 10h porte d’Aix, au pied de l’arc de triomphe de la ville.

En dehors des villes, les actions s’étiolent

Dans d’autres villes, les gilets jaunes ont choisi de ne pas dévoiler à l’avance leur action pour surprendre les forces de l’ordre notamment. À Paris, le point de rendez-vous devait être dévoilé dans la matinée : les participants sont invités à venir avec un « gilet jaune dissimulé », mais aussi « un rouge à lèvres et/ou un bouchon de liège ».

En tout début de matinée, aucun groupe n’était présent sur les Champs-Élysées, mais les forces de l’ordre étaient discrètement déployées le long de l’avenue.

À Rouen et à Bergerac la mobilisation se déroule dans le calme.

À Bordeaux, où des affrontements ont eu lieu ces dernières semaines, le rassemblement partira de la place de la Bourse mais la destination n’a pas été précisée. Plusieurs sites publics (bibliothèques, musées, jardins…) sont fermés.

La page Facebook « Gilets Jaunes Toulouse » a appelé ses sympathisants à un « Acte VII: Joyeuses fêtes Macron » dans le centre de la ville rose.

En dehors des villes, les actions s’étiolent: quatre échangeurs étaient fermés sur l’A7 et l’A9 et « quelques manifestations » étaient en cours samedi matin, a indiqué Vinci dans un communiqué de presse.




Retrouvez cet article sur : https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/30/lacte-vii-des-gilets-jaunes-demarre-timidement_a_23629178/

A lire aussi: