jeudi , 22 août 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » L'alimentation intuitive contre l'effet yoyo des régimes

L'alimentation intuitive contre l'effet yoyo des régimes


Contrôle du poids et plaisir de manger. Deux notions a priori antinomiques chez ceux qui accusent leur gourmandise de ruiner leurs efforts pour perdre du poids. Exit la tyrannie des régimes à l’effet yoyo, scandent les partisans d’une approche "intuitive". Des spécialistes de la nutrition invitent à sortir du rapport conflictuel avec les aliments et à revenir à l’écoute de soi, de ses signaux internes, sans refouler ses émotions. Conceptualisée par les nutritionnistes américaines Evelyn Tribole et Elyse Resch en 1995, "l’alimentation intuitive" ("intuitive eating" en anglais) est une approche positive qui amène à faire la paix avec soi. Cette vision sensorielle et émotionnelle, considérée comme plus efficace pour réguler son poids à long terme, gagne des professionnels de la nutrition en France, à l’instar de Laetitia Proust-Millon, diététicienne et nutritionniste près de Bordeaux. Elle résume l’esprit de la méthode : "Manger de façon intuitive nécessite d’être attentif aux aliments et de porter attention à ses émotions, son niveau d’énergie, sa faim, sa satiété et son plaisir alimentaire". L’alimentation est prise sous un angle global : "Il ne faut pas oublier que la valeur attribuée aux aliments est nutritionnelle, mais aussi psychologique, culturelle et sensorielle, ces trois dernières dimensions étant aussi importantes que la première", précise l’experte.

Pour mieux comprendre l’alimentation intuitive et peut-être essayer de devenir "mangeur intuitif", nous avons interrogé Karine Gravel, nutritionniste au Québec, docteure en nutrition et auteure d’une thèse* abordant l’alimentation intuitive. Entretien.

Top Santé : Devenir un mangeur intuitif qu’est-ce que cela signifie ?

Karine Gravel : "C’est manger de façon naturelle (un peu comme les petits enfants), c’est-à-dire selon ses signaux de faim et de rassasiement, en étant à l’écoute de ses besoins et en respectant ses préférences alimentaires. Sans restriction.

Est-ce le contraire de mangeur compulsif ?

Le mangeur intuitif se nourrit en pleine conscience, ce qui est l’inverse de manger avec compulsion. Si on mange avec compulsion, il faut analyser la raison et de l’aide professionnelle est souvent nécessaire. Cela vient souvent du fait que l’on considère les aliments interdits ou tabous et/ ou que l’on mange avec culpabilité. Ces comportements ne font pas partie d’une alimentation intuitive.

Quels sont les bons réflexes à prendre pour devenir un mangeur intuitif ?

Voici quelques conseils :

1. Ne pas considérer l’alimentation intuitive comme un nouveau régime ou une nouvelle méthode de perte de poids

2. Ne pas viser la perfection. Manger intuitivement implique des nuances ! Ce n’est pas noir ou blanc comme dans les régimes.

3. Apprendre à distinguer la faim et l’envie de manger.

4. Apprendre à vivre ses émotions sans nécessairement utiliser la nourriture. Et apprendre à respecter son corps et son poids naturel (plutôt que d’essayer de le contrôler).

5. Faire de l’activité physique par plaisir et pour prendre soin de son corps (et non pour brûler des calories).

L’alimentation intuitive peut-elle aider à perdre du poids et à éviter l’effet yoyo des régimes ?

Elle peut aider à éviter le yoyo des régimes. Pour la perte de poids, je suis plus nuancée. L’alimentation intuitive peut aider à s’affiner seulement dans certains cas. Par exemple, dans une situation où les signaux de faim et de rassasiement sont ignorés et où on mange de façon compulsive en réponse à des émotions, l’alimentation intuitive peut aider à mieux respecter ses besoins. Et elle pourrait alors avoir un effet sur le poids.

Mais avant tout, l’alimentation intuitive est une façon d’améliorer sa relation avec la nourriture et de mieux respecter son corps, indépendamment du poids. Ce n’est pas une méthode de perte de poids et je ne pense pas qu’il faille considérer l’approche de cette façon".

Merci à Karine Gravel, nutritionniste et docteure en nutrition. karinegravel.com. Auteure de la thèse "Manger avec sa tête ou selon ses sens : perceptions et comportements alimentaires" (Université Laval, 2013).

Merci à Laetitia Proust Millon, diététicienne et nutritionniste.

Lire aussi

Comment retrouver l’appétit

Une taille en moins avec la pause détox

Les aliments 3 étoiles pour votre métabolisme



Première apparition

A lire aussi: