Accueil » Actualité » Le château de Versailles a refoulé cette couturière en robe d’époque

Le château de Versailles a refoulé cette couturière en robe d’époque

Le château de Versailles a refoulé cette couturière en robe d

POLÉMIQUE – Se voir refuser l’entrée avec une si belle robe dans un château, c’est un comble! La couturière Paloma Bernot, qui créé des robes inspirées de la mode des XVIIIe et XIXe siècles, a été refoulée à l’entrée du château de Versailles pour « tenue incorrecte » ce mercredi 26 décembre, rapporte La Nouvelle République.

Son habit était pourtant de circonstance: robe longue bleue et blanche à fleurs, gants blancs immaculés, bottines rouges, ceinturon avec boucle vert royal et fourrure sur les épaules. Sur une photo postée sur la page Facebook de sa marque « Madame Augustine » le 26 décembre dernier, Paloma Bernot raconte son incompréhension en montrant sa tenue.

Accès refusé

Malgré l’élégance de sa robe, l’accès lui a été refusé. Au journal La Nouvelle république, elle détaille le déroulement de cette histoire. D’abord, la sécurité lui a refusé l’accès en lui expliquant que sa robe n’était pas aux normes: « Après avoir fait 3 heures de queue et alors qu’on avait acheté nos billets, on m’a dit que les déguisements, les costumes étaient interdits au château de Versailles. »

Quand la couturière a répondu que « ce n’était pas un déguisement, mais [sa] garde-robe », celle qui juge cette histoire « discriminatoire » a pu bon an mal an passer le premier contrôle de sécurité du château.

Mais c’est au deuxième contrôle que l’accès lui a définitivement été interdit: « On m’a alors laissé franchir une première porte. Mais à la deuxième, on ne m’a pas laissé passer en dépit du fait que j’ai encore expliqué de long en large que ce n’était pas un déguisement, mais ma garde-robe, que je n’avais rien d’autre ».

Sa sœur, présente avec elle ce jour-là, a elle aussi été indignée par ce refus et a partagé une photo sur son compte Twitter; qui a été partagée des centaines de fois. Elle a appelé le ministère de la Culture et le Centre des Monuments Nationaux a réagir, estimant qu’interdire des robes longues dans les musées publics était scandaleux.

Un « erreur » d’appréciation, le château regrette

Mais que dit le règlement? Tout est dans l’article 16, qui exige « une tenue correcte ne générant pas de trouble à la tranquillité publique » et exclut les personnes « pieds nus ou torse nu ». Alors, en quoi la tenue couverte de la couturière poserait-elle problème dans ce cas de figure?

Visiblement, le service de presse du château de Versailles était embarrassé après ce refus. Contacté par La Nouvelle République, il a déploré une « erreur d’appréciation » et « regretté » cet incident.

Malgré tout, l’administration du château de Versailles estime que « la conformation encombrante ou les accessoires » « peuvent porter atteinte à la sécurité des œuvres ou perturber le bon déroulement de la visite. » Qu’en aurait pensé Marie-Antoinette?

Cette histoire n’est pas sans rappeler ce qui était arrivé en novembre dernier à une jeune Australienne refoulée du Louvre en raison de sa tenue jugée trop légère.

À voir également sur Le Huffpost:





Retrouvez cet article sur : https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/27/le-chateau-de-versailles-a-refoule-cette-couturiere-en-robe-depoque_a_23627935/

A lire aussi: