mardi , 23 avril 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Le triclosan du dentifrice favoriserait des bactéries pathogènes

Le triclosan du dentifrice favoriserait des bactéries pathogènes



Et si le dentifrice et le savon antibactérien que vous utilisez au quotidien favorisaient les vilaines bactéries ? Des chercheurs des universités américaines de Saint-Louis, de Washington et de Notre-Dame aux Etats-Unis pointent du doigt le triclosan, un agent chimique aux propriétés antifongiques et antibactériennes, présent dans les produits d’hygiène comme les dentifrices, des savons ou encore des déodorants. Ils suspectent ce biocide de favoriser les superbactéries résistantes aux antibiotiques.

Leurs travaux parus dans la revue Antimicrobial Agents and Chemotherapy concluent que le triclosan, au lieu de détruire les bactéries pathogènes, les rendrait suffisamment puissantes pour survivre aux antibiotiques. Les bactéries infectieuses comme l‘Escherichia coli et le Staphylococcus aureus (staphylocoque doré) seraient capables de tolérer des doses mortelles d’antibiotiques, avancent les chercheurs dans leur étude. "L’exposition au triclosan pourrait conduire par inadvertance les bactéries à un état dans lequel elles seraient capables de tolérer des concentrations normalement mortelles d’antibiotiques", écrivent les chercheurs.

Aux États-Unis, environ 75% des adultes présentent des concentrations détectables de triclosan dans leur urine. Moins de 10% d’entre eux ont des concentrations urinaires suffisamment importantes pour inhiber la croissance des bactéries d’Escherichia coli et de Staphylococcus aureus (SARM).

Forts de ce constat, les chercheurs ont conduit des expériences in vitro en laboratoire et in vivo sur des souris pour évaluer l’impact du triclosan sur ces deux bactéries pathogènes. Les tests ont donné des conclusions peu rassurantes, à l’heure où l’on s’inquiète de la montée de l’antibiorésistance. "Les concentrations cliniquement pertinentes de triclosan augmentaient la tolérance d’E. Coli et de SARM aux antibiotiques bactéricides jusqu’à 10 000 fois in vitro et réduisaient l’efficacité des antibiotiques jusqu’à 100 fois dans un modèle d’infection des voies urinaires chez la souris", rapporte l’étude.

Un antibactérien controversé

Ce n’est pas la première fois que le triclosan soulève l’inquiétude des scientifiques pour ses risques sur la santé humaine. Plusieurs études ont suggéré que cet agent antibactérien pourrait réduire la force musculaire, perturber le rythme cardiaque ou encore favoriser les allergies. Il est également suspecté d’être un perturbateur endocrinien.

En France, le triclosan est utilisé pour ses propriétés antimicrobiennes en tant qu’agent conservateur à une concentration maximale de 0,3 %.

En 2017, les scientifiques de 29 pays avaient lancé un appel pour demander l’interdiction du triclosan dans les produits cosmétiques.

Lire aussi

Des cosmétiques seraient responsables de la puberté précoce chez les filles

Le triclosan pourrait aider à traiter la mucoviscidose

Quelle brosse à dent électrique choisir



Première apparition

A lire aussi: