lundi , 19 août 2019
Accueil » Actualité » Matteo Salvini photobombé par deux étudiantes qui s’embrassent

Matteo Salvini photobombé par deux étudiantes qui s’embrassent

ITALIE – Le cliché est devenu viral. À l’occasion d’un rassemblement en Sicile, à Caltanissetta, le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini a été photobombé par des étudiantes qui se sont embrassées au moment de prendre un selfie avec le patron de la Ligue (extrême droite). 

Une des étudiantes, Gaia Parisi, a ensuite posté le cliché sur le réseau social Instagram avec la mention “Salut l’ami”, qui a été partagé par l’activiste Marco Furfaro: “L’amour bat la haine 3-0. Trolling Salvini à l’extrême”. La photographie est alors devenue virale en Italie, comme l’explique Euronews

Interrogée par la Repubblica, une des étudiantes explique avoir voulu porter “un message à ceux qui tentent de limiter la liberté”. “Salvini travaille pour limiter la liberté d’expression, y compris sexuelle, en Italie”, a développé Matilde Rizzo, qui assure que son geste n’était pas prémédité. “Notre baiser voulait être un témoignage de défense des droits de tous devant ceux qui les dénoncent”. 

Défenseur des familles “composées d’un papa et d’une maman”

De son côté Gaia Parisi raconte à Euronews qu’un agent de sécurité les a ensuite séparées, et “Salvini nous a souhaité bonne chance”. 

Le patron de la Ligue a lui-même repartagé le fameux cliché par la suite: “Salutations, paix et bien, mes sœurs”.

Lors d’un meeting, toujours en Sicile, Matteo Salvini a évoqué le sujet. “Elles ont pensé qu’elles étaient grossières avec moi mais j’étais content”, rapporte LCI. 

Lors de la Marche des familles, à Vérone, en mars, Matteo Salvini avait réaffirmé son soutien aux familles “composées d’un papa et d’une maman”. Dans le même temps, il avait également rejeté certaines positions des congressistes qui militent pour l’abrogation de la loi qui a légalisé l’avortement en Italie (en 1978) et contre les unions civiles entre personnes de même sexe (en vigueur depuis 2016).

“On ne touche pas à la loi 194 (…). Il n’y a pas de débat ni sur l’avortement, ni sur le mariage, chacun fait l’amour avec qui il veut et dîne avec qui il veut”, avait alors martelé Matteo Salvini qui reste fermement opposé à l’adoption par les couples homosexuels (non prévue par la loi mais régulièrement admise par la jurisprudence).

À voir également sur Le 4Suisse


Première apparition

A lire aussi: