samedi , 25 mai 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Ménopause : des britanniques se baignent en eau froide contre les symptômes

Ménopause : des britanniques se baignent en eau froide contre les symptômes

Au Royaume-Uni, un groupe de femmes affectées par la ménopause ont un moyen insolite de lutter contre les symptômes : elles se baignent en mer, dans une eau à 6 °C.


© istock

Bouffées de chaleur, prise de poids, baisse de libido, sécheresse vaginale, sautes d’humeur, anxiété… La ménopause engendre bien souvent tout un tas de symptômes peu glamour et difficiles à vivre au quotidien.

Pour les diminuer, des Britanniques ayant entre 45 et 55 ans ont une astuce à la fois courageuse et inattendue : elles se baignent régulièrement en pleine mer, dans une eau à 6-7 °C seulement.

J’avais lu plusieurs témoignages au sujet de femmes qui étaient ménopausées et qui étaient devenues anxieuses ou qui avaient reçu un diagnostic de dépression. Je ne voulais rien vivre de ce genre, et je pensais que je devais faire quelque chose pour rester active et sortir”, explique Alison Owen, 49 ans, à la BBC.

Alison a quitté son poste d’enseignante l’été dernier, et a commencé à pratiquer la natation en eau froide seule, avant d’être contactée par d’autres femmes souhaitant participer à ce challenge.

Conquises, les quarantenaires et cinquantenaires ont même créé un club, “The Gower Bluetits”, qui comprend une vingtaine de participantes.

Je traverse la ménopause”, a indiqué Patricia Woodhouse, une adepte de la nage en eau froide âgée de 53 ans. “Je sens que ça a été plus facile depuis le début. Les bouffées de chaleur et sueurs nocturnes n’ont pas été si mauvaises. Je souffre aussi d’anxiété et j’ai constaté que mes niveaux d’anxiété n’étaient pas aussi hauts qu’auparavant. Je suis toujours anxieuse, mais rien comparé à comment j’étais avant.” Patricia attribue certains des effets positifs qu’elle ressent au déclenchement du mécanisme de combat du corps face à l’eau froide . “Je pense que cela vous permet simplement de vous laisser aller pendant 10 minutes et de ne plus penser à rien d’autre”, a-t-elle ajouté.

Interviewé par la BBC, le Pr Mike Tipton, expert en natation en eaux froides à l’université de Portsmouth, a indiqué qu’il existait beaucoup de théories mais peu de preuves quant aux effets bénéfiques de l’eau froide sur le corps humain.

La natation en eau froide implique principalement de l’exercice et une socialisation – deux choses dont nous savons qu’elles peuvent avoir un impact positif sur la santé mentale. Tout le monde sait que lorsque vous prenez une douche froide, vous avez le souffle coupé par le choc du froid”, a-t-il détaillé. “Cela libère les hormones de stress du corps, une réaction de lutte ou de fuite – à la suite de quoi les gens parlent de se sentiment d’euphorie ou d’ivresse”, a indiqué le spécialiste.

Mais celui-ci d’avertir : “Les gens doivent se rappeler qu’ils se livrent à une activité potentiellement dangereuse, car il s’agit de la même réponse qui peut vous empêcher de reprendre votre souffle dans l’eau”. Une vulnérabilité volontaire qui ne fait cependant pas peur à ces courageuses femmes, qui estiment qu’une partie des effets bénéfiques de la nage en eau froide est justement ce sentiment de liberté unique, semblable à ce que l’on ressent enfant.

Source : BBC

À lire aussi


Première apparition

A lire aussi: