mardi , 19 mars 2019
Accueil » Sports » Mercedes avait caché son jeu – F1

Mercedes avait caché son jeu – F1



Un peu retrait lors des essais privés à Barcelone, Lewis Hamilton (Mercedes) a montré qu’il était fin prêt pour la défense de son titre mondial en signant le meilleur temps des deux premières séances d’essais libres, ce vendredi, lors du GP d’Australie.

Lewis Hamilton en tête de la feuille des temps, quoi de plus normal ? En temps normal, peut-être. Mais le Britannique et son coéquipier Valterri Bottas étaient loin d’avoir dominé les séances d’essais hivernaux, à Barcelone, il y a deux semaines. Alors on se demandait où en étaient les Mercedes avant de débuter la nouvelle saison, ce week-end, en Australie. Les premiers tours de piste ont de quoi rassurer les Flèches d’argent, puisque Hamilton a signé le meilleur temps des Libres 1, devant le binôme Ferrari Vettel-Leclerc, avant de devancer Bottas lors des Libres 2, où toute la concurrence a été rejetée à 8 dixièmes ou plus, ce qui est déjà conséquent.

Dans le clan Mercedes, avait-on choisi de ne pas tout montrer à Barcelone ? Toto Wolff assure que non. « (Les résultats des essais privés) étaient aussi difficiles à lire pour nous, confie le boss de l’écurie de Brackley. On attaqué la semaine, et ce n’était pas extraordinaire. Ensuite on a amené quelques améliorations pour la seconde semaine de test, et lentement mais surement on a commencé à comprendre comment relier les points, et au final c’était une session d’essais correcte. Mais les équipes sont très proches, quelques kilogrammes d’essence peuvent vous faire paraître plus ou moins bon. Le vrai étalonnage, ce sera pour samedi. »

Leclerc mieux que Gasly

Avant les qualifications, on ne peut s’empêcher de dégager une première hiérarchie. Le Big 3 est pour le moment le même que l’année dernière, avec Mercedes devant Ferrari, et Red Bull en embuscade. Lors des deux séances de vendredi, Kimi Raïkkonen (Alfa Romeo) a été à chaque fois le plus rapide du reste du monde, alors que les Renault (Ricciardo-Hülkenberg) et la Toro Rosso de Kvyat sont dans le coup. C’est pas mal pour Haas et Romain Grosjean (10e et 12e), plus dur pour Racing Point (ex-Force India) et McLaren, alors que Williams est carrément à la traîne.

Sur le plan individuel, on guettait également les premiers pas dans le grand monde de Pierre Gasly (Red Bull) et Charles Leclerc (Ferrari). Le premier a d’abord été très loin de son coéquipier Max Verstappen (+1″240) vendredi matin, avant de s’en rapprocher nettement dans l’après-midi (+0″042). Le second a suivi le chemin inverse, d’abord dans la roue de Vettel (+0″036), puis un peu plus loin du quintuple champion du monde (+0″281). Mais cela reste très encourageant pour le jeune Monégasque.

Les chronos des Libres 1:

Les chronos des Libres 2:




Première apparition

A lire aussi: