mercredi , 20 mars 2019
Accueil » Sports » NBA : Le Greek Freak et les Bucks cartonnent – Sports US

NBA : Le Greek Freak et les Bucks cartonnent – Sports US



Les Milwaukee Bucks, impressionnants depuis le début de la saison régulière, ont signé une retentissante victoire sur le parquet de Miami dans la nuit de vendredi à samedi (98-113), bien aidés par le monumental Giannis Antetokounmpo. La franchise du Wisconsin apparaît intouchable à l’Est.

Les Milwaukee Bucks, patrons de la Conférence Est, sont venus à bout du Heat à Miami dans la nuit de vendredi à samedi (98-113). Un succès parmi tant d’autres pour la franchise dirigée par Mike Budenholzer ? En quelque sorte, oui, car elle consolide un peu son leadership devant les Raptors, mais la manière dont Dwyane Wade et les siens ont mordu la poussière restera longtemps dans les mémoires. Car, au terme du premier quart, l’ancien bras droit de LeBron James et ses petits camarades étaient largement devant (37-19). Mieux encore, à la mi-temps, les Floridiens disposaient d’un matelas de vingt points d’avance (62-42) ! Et au final, les visiteurs l’ont emporté avec 15 points d’avance, une première dans l’histoire de la ligue !

Pour accomplir un tel exploit, les Bucks ont évidemment eu besoin d’un Giannis Antetokounmpo de gala. Le Grec, qui figure parmi les prétendants au titre de MVP, a frôlé le triple-double (33 points, 16 rebonds et 9 passes), entouré par des lieutenants de premier plan tels que Khris Middleton (21 points, 8 passes, 5 rebonds) ou Eric Bledsoe (17 points, 5 passes). A l’approche des playoffs, Milwaukee marque donc un peu plus les esprits et apparaît comme l’épouvantail de l’Est. Or au premier tour, les Bucks pourraient retrouver… le Heat. Miami fait en effet partie des franchises lancées dans la course au top 8, et ce revers n’est évidemment pas le bienvenu du côté de l’American Airlines Arena.

D’autant que, dans le même temps, les Detroit Pistons (6e) ont pris l’ascendant sur des Lakers plus vraiment concernés (111-97), mais surtout Charlotte (10e) s’est imposé au terme d’un match important à Washington, face aux Wizards (110-116). Outre Kemba Walker (28 points), Tony Parker a largement tiré son épingle du jeu avec notamment 16 points inscrits en seulement 15 minutes de jeu. L’expérience du vétéran français s’est montrée ô combien précieuse pour ces Hornets, et le sera sans doute tout autant dans le sprint final vers les playoffs, dans cette lutte à trois avec le Heat et le Magic d’Orlando d’Evan Fournier.


Première apparition

A lire aussi: