samedi , 20 juillet 2019
Accueil » Sports » Neville et l’attitude « honteuse » du Cameroun – Football

Neville et l’attitude « honteuse » du Cameroun – Football


Vainqueur du Cameroun ce dimanche avec l’Angleterre en 8e de finale de la Coupe du monde (3-0), Phil Neville n’a pas du tout apprécié l’attitude des adversaires des « Three Lionesses » lors du match. Et il l’a fait savoir.

« Ce n’était pas du football ! » Au moment de répondre aux questions des journalistes, juste après la victoire des Anglaises sur le Cameroun, en 8e de finale de la Coupe du monde, l’entraîneur Phil Neville n’avait pas envie de rire. Il faut dire que la rencontre avait connu quelques péripéties, et les décisions arbitrales, pourtant justifiées par l’assistance-vidéo, n’ont jamais cessé de faire monter la pression chez des Camerounaises visiblement persuadées d’être victimes d’un arbitrage à sens unique.

Durant ce match, les péripéties se sont accumulées. Juste avant la pause, un but est inscrit par les Anglaises et est finalement validé par le VAR, alors que les Camerounaises réclament un hors-jeu. Ces dernières refusent un moment de reprendre la partie. Vient ensuite la seconde période et cette nouvelle décision de l’arbitre-vidéo de refuser un but aux Camerounaises pour un hors-jeu de quelques millimètres. La tension repart à la hausse. L’incompréhension est totale. En fin de match, c’est la bousculade entre joueuses des deux équipes et les arbitres. De quoi faire sortir de ses gonds le coach anglais lors de l’interview de fin de partie.

« Les règles sont les règles »

« J’ai vraiment honte d’avoir assisté à une telle opposition. Lorsque j’ai débuté le métier d’entraîneur, Arsène Wenger m’avait dit: ‘l’équipe est le miroir du manager’, a ainsi débuté l’ancien latéral de United et Everton en parlant du Cameroun. Si un tel comportement se produisait dans mon équipe, elles ne joueraient plus jamais pour l’Angleterre. A certains moments, on se demandait même si la partie allait pouvoir continuer. » Loin d’avoir apprécié le spectacle, Neville l’a confirmé dans la foulée: « Pour moi, ce n’était pas du football. C’était une victoire, mais ce n’était pas un 8e de finale de Coupe du monde en termes de comportement.« 

Vainqueur 3-0, le coach des Three Lionesses a poursuivi dans la même veine en affirmant qu’il n’avait « aucune sympathie » pour le Cameroun après un tel match. « Les règles sont les règles. Sur le deuxième but, Ellen White n’était pas hors-jeu. Qu’elles l’acceptent. » Et pour conclure son discours, Phil Neville ajoute: « Leur attitude n’était pas bonne. Elle fait du tort à l’image du football féminin qui est maintenant visible partout dans le monde. Et là, on a juste vu une équipe qui refusait de jouer. » Les Anglaises doivent désormais retrouver tout leur calme pour aborder au mieux leur quart de finale face à la Norvège, ce jeudi 27 juin, à 21 heures.


Première apparition

A lire aussi: