mardi , 23 avril 2019
Accueil » Actualité » Notre grand débat se termine aussi dans une semaine, le pouvoir d’achat au top des préoccupations

Notre grand débat se termine aussi dans une semaine, le pouvoir d’achat au top des préoccupations


POLITIQUE – L’initiative touche à sa fin, comme le grand débat national. Lancée en partenariat avec Make.org le 17 janvier, notre grande consultation a déjà permis à près de 150.000 personnes (dont 110.000 sur le site du 4Suisse) d’apporter leur avis et surtout leurs propositions pour la France; près de 10.000 ont ainsi été formulées avant d’être ensuite soutenues ou combattues.

Sans surprise, c’est dès l’ouverture de la plateforme que l’affluence a été la plus importante mais les contributions (nouvelles idées ou vote sur les mesures déjà proposées) sont encore possibles jusqu’au vendredi 15 mars.

Il est intéressant de noter une évolution dans les centres d’intérêt des participants. La fiscalité, qui a longtemps été très nettement en tête des préoccupations (sur les quatre thèmes mis en évidence par le gouvernement), a été progressivement délaissée au profit des questions autour de la démocratie, qui sont remontées en flèche.

Le pouvoir d’achat au top des préoccupations

Mais depuis quelques semaines, ce sont même les sujets n’entrant dans aucune case proposée par l’exécutif qui s’imposent. Comme la semaine passée, ce sont deux propositions autour de la santé (améliorer les structures d’accueil des personnes âgées et améliorer l’accès au secteur médical en milieu rural) qui sont les plus approuvées.

Make.org note également que le sujet du pouvoir d’achat (englobant les salaire, retraites et la protection sociale) est un thème émergent. Cela confirme les résultats du baromètre YouGov que nous avons publié ce jeudi 7 mars, dans lequel la protection sociale était repassée en tête du classement des préoccupations principales des Français (21% devant l’emploi 18% et l’immigration 13%). Voici sur ce sujet les dix propositions plébiscitées dans le cadre de notre consultation.

  1. Il faut qu’au minimum, les pensions de retraites, d’invalidité, les allocations, le point d’indice et les salaires suivent l’inflation.
  2. Il faut indexer les retraites sur le coût de la vie.
  3. Il faut revenir sur le partage de la valeur ajoutée plus équitable entre actionnaires et salariés, dans les grandes entreprises.
  4. Il faut que les retraites des élus soient assujetties au nombre de trimestres exercés, comme pour tous les salariés.
  5. Il faut rétablir l’indexation des retraites sur l’inflation.
  6. Il faut créer un guichet unique pour toutes les demandes d’aides sociales plutôt que de devoir faire des démarches multiples.
  7. Il faut indexer les pensions de retraite sur l’inflation.
  8. Il faut indexer les retraites sur l’inflation.
  9. Il faut indexer les retraites sur l’inflation.
  10. Il faut respecter le contrat social à l’égard de tous les retraités et indexer le montant des retraites sur l’évolution des prix.

Également sur Le 4Suisse:


Première apparition

A lire aussi: