mercredi , 23 octobre 2019
Accueil » People & Stars » Brigitte et Emmanuel Macron : Déjeuner convivial après l’émotion des obsèques

Brigitte et Emmanuel Macron : Déjeuner convivial après l’émotion des obsèques


Celle-ci a été suivie par une cérémonie d’hommages en l’église Saint-Sulpice, avec un service solennel célébré par Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris. La cérémonie religieuse a attiré de nombreuses personnalités issues du monde politique, ou non, mais également des milliers de spectateurs qui se sont amassés devant l’église Saint-Sulpice. Le cercueil de Jacques Chirac drapé de bleu-blanc-rouge, porté par ses anciens officiers de sécurité est arrivé et reparti sous les applaudissements de foule. Un soutien populaire qui a tout particulièrement touché Martin Rey-Chirac, l’unique petit-fils de Jacques Chirac, ainsi que sa fille cadette Claude.

Tandis que le cortège funèbre a ensuite pris la route du cimetière du Montparnasse, afin que l’inhumation de Jacques Chirac auprès de sa fille aînée Laurence (décédée le 16 avril 2016) se déroule dans une stricte intimité familiale, Emmanuel et Brigitte Macron ont organisé un grand déjeuner à l’Élysée.

Salade corrézienne pour les 69 convives

Emmanuel Macron a ainsi reçu ses prédécesseurs, François Hollande et Nicolas Sarkozy (Valéry Giscard d’Estaing était absent), mais également les dignitaires étrangers venus assister aux obsèques de Jacques Chirac : le prince Albert de Monaco l’ancien président des États-Unis Bill Clinton, le Premier ministre belge Charles Michel, le grand-duc Henri de Luxembourg, la grande duchesse Maria Teresa, la princesse Marie de Danemark et le prince Joachim, Hamid Karzai, l’ancien président d’Afghanistan, le prince Moulay El Hassan du Maroc, qui représentait Mohammed VI souffrant, le président de l’union des Comores Azali Assoumani… Vladimir Poutine, pourtant présent à Saint-Sulpice, ne s’est pas rendu à l’Élysée. « Il avait dit dès le début qu’il ne pourrait pas rester« , a fait savoir l’Élysée.

L’ex-chancelier allemand Gerhard Schröder, proche de Chirac, était quant à lui absent toute la journée, à la suite d’un quiproquo. « Il y a eu un malentendu. Lui croyait qu’il n’était pas invité. Il s’attendait à recevoir une invitation en bonne et due forme, alors que pour ce type de cérémonie, on envoie une circulaire à toutes les ambassades, puis les échanges se font de protocole à protocole« , s’est défendu l’entourage d’Emmanuel Macron.

Lors du grand déjeuner organisé dans la salle des fêtes, Emmanuel Macron a déclaré que ce rassemblement était « une façon conviviale de penser à lui« . Jacques Chirac était connu pour être un bon vivant. Les nombreux convives, 69 au total, ont entamé le repas par une salade corrézienne − gésier, confit, magret, foie gras et truffe − avant de déguster un poulet de Bresse aux cèpes et aux girolles. Le menu a spécialement été concocté par Guillaume Gomez, qui officiait déjà dans les cuisines présidentielles du temps de Chirac. Autre clin d’oeil au défunt président, les plats ont été servis dans de la vaisselle créée durant son mandat. « Tout le peuple français a vécu votre présence ce matin à la cérémonie comme une preuve d’amitié et une marque de respect« , a également déclaré Emmanuel Macron à ses nombreux convives.

La journée d’Emmanuel et Brigitte Macron s’est poursuivie avec un rendez-vous officiel avec son Excellence Abdallah Hamdok, Premier ministre du Soudan et chef d’un des groupes rebelles du Darfour, et son épouse.




Retrouvez cet article sur : PurePeople