jeudi , 24 septembre 2020
Accueil » People & Stars » Des parents arrêtés pour meurtre 28 ans après la disparition de leur fils

Des parents arrêtés pour meurtre 28 ans après la disparition de leur fils


En 1992, un jeune homme de 23 ans avait disparu. 28 ans plus tard, ce mercredi 16 septembre 2020, ses parents ont été arrêtés par les forces de l’ordre, dans le North Yorkshire.

Le 28 décembre 1992, un jeune homme du nom de Steven Clark avait disparu. Le jeune homme s’était volatilisé après être allé dans des toilettes publiques, lors d’un voyage en famille, à la mer. À l’époque, Steven Clark était âgé de 23 ans. Il n’a jamais été vu en train de sortir des toilettes des hommes, dans la ville de Saltburn, située en surplomb de la mer, dans le North Yorkshire. Steven Clark n’est jamais rentré à la maison familiale, qui se trouvait non loin, à Marske-by-the-Sea.

Ses parents Doris et Charles ont été arrêtés pour suspicion de meurtre, dans le cadre d’une enquête portant sur une affaire non résolue, comme le rapporte le Mirror. Mercredi 16 septembre, le couple de parents a été arrêté par les forces de l’ordre, 28 ans après la disparition de leurs fils. Doris, âgée de 81 ans, et Charles, âgé de 78 ans, se sont rendus à la station de police de Kirkleatham, à Teesside, pour être interrogés. Puis, le couple a été mis en liberté sous caution. « Nous avons passé 28 ans à nous demander ce qui a bien pu leur arriver. Donc pour qu’on en vienne à ça, c’est un cauchemar complet« , a confié Doris Clark au tabloïd. « Nous continuons de le chercher. C’est un mystère total. Rien n’a changé. Nous ne savons même pas s’il est dans ce pays, en vie ou mort« , a ajouté Charles Clark.

Les deux parents sont rentrés dans la soirée du mercredi 16 septembre, après avoir répondu aux questions de la police, et ont été libérés jusqu’au 12 octobre. « Steven a disparu depuis 28 ans« , a déclaré l’enquêteur en chef de la police, Shaun Page. « Il n’y a aucune preuve qu’il soit encore en vie, nous pensons que Steven ait pu se mettre en danger. Les arrestations sont un avancement significatif, mais nous faisons toujours appel au public pour de l’aide« , a-t-il ajouté. L’enquête suit toujours son cours.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités


Retrouvez cet article sur : CloserMag