mardi , 17 septembre 2019
Accueil » People & Stars » Desperate Housewives : Le créateur confirme qu’une actrice était insupportable

Desperate Housewives : Le créateur confirme qu’une actrice était insupportable


On le sait tous, le tournage de Desperate Housewives n’a pas été de tout repos. Entre les batailles d’ego et les crêpages de chignon, l’équipe qui a travaillé sur la série en conserve un souvenir très mitigé. Même Marc Cherry, le créateur du show, a avoué que certaines actrices étaient plus patientes que d’autres, mentionnant les « gros problèmes de comportement » d’une certaine « grande star« . « Tout le monde faisait de son mieux pour s’entendre avec cette femme, écrit-il. C’était impossible. Les choses sont allées de mal en pis. Felicity Huffman insistait quand même, lui parlait, lui disait toujours ‘Bonjour’, même si elle n’obtenait jamais de réponse. Quand je l’ai découvert, je lui ai demandé pourquoi elle insistait. Elle a souri et m’a dit ‘Ce n’est pas parce qu’elle a décidé d’être malpolie que je vais l’être aussi.‘ »

Ces propos ont été recueillis par Us Weekly dans une lettre que Marc Cherry a adressée en support à Felicity Huffman. Actuellement mise à mal par le scandale du « Varsity Blues« , la comédienne attend patiemment la sentence de la justice américaine. Prise la main dans le sac au mois de mai, après avoir payé 15 000 dollars pour trafiquer les résultats des tests d’admission de sa fille à l’université de Californie du Sud, l’ancienne Lynette Scavo a immédiatement plaidé coupable. La sentence devrait tomber le vendredi 13 septembre 2019.

L’actrice de 56 ans risque jusqu’à quatre mois de prison et une amende de 20 000 dollars. Lors du procès, les avocats de Felicity Huffman avaient plutôt réclamé une peine d’un an de mise à l’épreuve, 250 heures de travaux d’interêts généraux et 20 000 dollars d’amende. Le 10 juin 2019, sa fille Sophia a été diplômée malgré tout au Dolby Theatre du quartier d’Hollywood, à Los Angeles. C’est déjà ça de gagné.

Eva Longoria harcelée pendant le tournage de « Desperate Housewives »

Ce n’est pas la première fois qu’une actrice de Desperate Housewives évoque l’ambiance toxique du tournage des huit saisons qui composent la série. « Il y a un moment où j’étais carrément harcelée, racontait Eva Longoria. Je redoutais les jours où je travaillais avec cette personne parce que c’était de la pure torture. Jusqu’au jour où Felicity lui a dit que c’était assez, et tout s’est arrêté. Elle avait pu ressentir que j’étais anxieuse, alors que je ne m’en étais jamais plainte et que je n’avais jamais mentionné aucun abus. »




Retrouvez cet article sur : PurePeople

A lire aussi: