samedi , 26 septembre 2020
Accueil » People & Stars » Eliza Taylor (The 100) plus comblée que jamais avec Bob Morley, ses rares et touchantes confidences sur leur mariage

Eliza Taylor (The 100) plus comblée que jamais avec Bob Morley, ses rares et touchantes confidences sur leur mariage


Très heureuse avec Bob Morley, Eliza Taylor a fait de rares et touchantes confidences sur leur mariage.

Depuis le 5 mai 2019, Eliza Taylor qui a trouvé une solution pour garder le moral face aux haters, est mariée à Bob Morley, sa co-star dans la série The 100. Et à en croire ses adorables déclarations au site TrooMee, elle est absolument comblée par son époux : « Quand vous prenez un engagement, les gens disent souvent que vous perdez une partie de vous-même, ou que vous ne faites qu’un avec cette personne, et je ne pense pas que cela soit vrai. Je pense que quand vous avez un pied en dehors, et que vous n’êtes pas complètement engagé dans la relation, c’est parce qu’il y a toujours une partie de vous ‘dans la nature’, il y a toujours un morceau de vous-même que vous poursuivez. Une chose que j’ai trouvé dans mon mariage, c’est que je ne recherche plus ce morceau de moi-même. Je suis moi toute entière. »

Mais la vie est loin d’être un long fleuve tranquille et apporte son lot de complications. Comme dans toutes les relations, Eliza Taylor et Bob Morley ont traversé des moments difficiles, notamment en raison du combat de l’acteur contre sa dépression. Le couple n’a toutefois pas hésité à se faire aider et il n’en est que plus heureux. « La chose la plus belle qui ressort de ces épreuves était la thérapie, et ce que j’ai appris de ça, c’est le fait de prendre soin de moi-même. C’est inutile d’essayer de prendre soin de quelqu’un d’autre si vous n’y parvenez pas pour vous-même. Une leçon qui m’a, non seulement, rendu plus forte mais ma relation aussi » a conclut la comédienne. On craque devant tant de mignonitude. Ailleurs dans l’actu, découvrez les dernières révélations positives sur Eliza Taylor et Bob Morley.




Retrouvez cet article sur : Melty