samedi , 12 décembre 2020
Accueil » People & Stars » Ils partent à la recherche d’Hitler et de son cadavre

Ils partent à la recherche d’Hitler et de son cadavre

Le thriller présenté par Jean-Christophe Brisard et Alberto Pagliaro se déroule dans un cadre bien particulier: le chaos de Berlin en 1945, lorsque les Russes, les premiers à entrer dans la ville, recherchent Hitler. Ils doivent vérifier qu’il est bien mort, si oui comment, et mettre la main sur son cadavre. Derrière cette mission commanditée en plus haut lieu se greffent immédiatement des luttes fratricides et sans merci entre les deux grands services secrets soviétiques, le NKVD et le Smersh.



«Tous les personnages sont réels, j’ai effectué deux années de recherches dans les archives soviétiques pour tout analyser et écrire un livre, puis une BD», explique Jean-Christophe Brisard. Il s’agit «d’une histoire méconnue, qui connaît encore quelques zones d’ombre, du fait de la culture du secret, du mensonge et de la manipulation qui caractérise les protagonistes». Tout le monde semble en effet perdu, incapable de savoir où se trouve Hitler ou son cadavre.

Théories complotistes

Le scénariste a voulu «montrer la paranoïa du système soviétique» à travers cette lutte intestine présentant des personnages connus, comme Lavrenti Beria, et d’autres beaucoup moins, comme la lieutenant Elena Kagan. «C’est autour d’elle que j’ai axé le scénario», se souvient Jean-Christophe Brisard, en référence à cette femme d’origine juive, gradée dans l’armée rouge. «Elle apporte un côté romanesque et permet de sortir de ce côté très masculin, très dur».

Les manipulations font écho aux fausses informations complotistes de la société actuelle. «J’en avais assez de lire ces délires sur la mort d’Hitler à 90 ans au Brésil, etc. C’est pourquoi je me suis lancé dans une recherche historique et scientifique, avec même un médecin légiste pour analyser les restes connus de la dépouille d’Hitler». Très documenté et bénéficiant d’un découpage très agréable à lire, «Hitler est mort!» permet de s’instruire tout en se plongeant dans un thriller captivant. Trois tomes sont prévus au total.

• «Hitler est mort!» 1. Vigilant et Impitoyable. Jean-Christophe Brisard et Alberto Pagliaro. Glénat, 14,95 euros.

(Joseph Gaulier/L’essentiel)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).


Retrouvez cet article sur sa : Première Apparition