vendredi , 18 septembre 2020
Accueil » People & Stars » Johnny Depp violent avec Amber Heard ? Le témoignage surprenant d’un ex-employé

Johnny Depp violent avec Amber Heard ? Le témoignage surprenant d’un ex-employé


En marge du procès qui oppose Johnny Depp au tabloïd anglais The Sun, un ancien employé de l’acteur a pris sa défense lors d’une interview accordée au média australien 9 News, le 20 juillet 2020. Rick Wood était le chef de la sécurité de la luxueuse maison louée par la star en Australie en 2015, pendant pour le tournage du film Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar. L’agent de sécurité l’assure : il n’a jamais vu Johnny Depp lever la main sur son épouse de l’époque, Amber Heard, témoin à charge dans le procès qui a démarré début juillet à Londres.

Pour rappel, Johnny Depp a attaqué The Sun pour diffamation après la publication en 2018 d’un article le qualifiant de « batteur de femme« , après que son ex-épouse Amber Heard l’a accusé de violences domestiques. « Je ne peux pas voir ça en lui. Dans cette industrie, on sait qui est du genre à battre sa femme et qui ne l’est pas« , a répondu Rick Wood. Selon lui, Johnny Depp « est un super gars » qui n’a « jamais » consommé ni drogue ni alcool en sa présence : « Il est super. Il est génial, il est décontracté… Il reste dans son personnage, il est à peu près comme Jack Sparrow. Super mec. »

L’acteur fétiche de Tim Burton aurait même fait preuve d’une grande patience à l’égard d’Amber Heard : « Je déteste dire ça, mais elle cherche les embrouilles (…). Elle a inventé une grande scène où elle faisait mine de partir… Les taxis arrivaient et nous devions les renvoyer, s’est souvenu Rick Wood. Puis nous devions ramasser les valises et elles étaient vides. Complètement vides. Ce n’était que pour le spectacle. » Face à cette scène, Johnny Depp serait resté « calme » en raccompagnant son épouse à leur domicile.

Johnny en appelle à son « code moral »

Ce voyage en Australie est au coeur du bras de fer judiciaire qui se joue actuellement à Londres : le tabloïd The Sun tente, avec le témoignage d’Amber Heard, de défendre son article accusant Johnny Depp de violences conjugales. L’actrice américaine de 34 ans affirme que les trois premiers jours de ce séjour australien ont été « trois jours de prise d’otage » où son mari l’aurait agressée verbalement et physiquement sous l’emprise de drogues et de l’alcool.

Des accusations que nie fermement Johnny Depp : selon l’acteur de 57 ans, son épouse se serait mise en colère en l’entendant parler au téléphone d’un contrat de mariage, un mois après leur union en petit comité à Los Angeles. Amber Heard lui aurait lancé deux bouteilles de vodka, lui coupant ainsi un bout de doigt. « C’est un élément fort et central de mon code moral de ne jamais frapper une femme, en aucune circonstance, à aucun moment, a affirmé le père de Lily-Rose et Jack (21 et 18 ans) devant la cour. Je trouve cela simplement inconcevable et ça n’arrivera jamais. »

Toujours devant la cour royale de justice de Londres, l’ex-compagnon de Vanessa Paradis a accusé Amber Heard d’être « une sociopathe calculatrice et narcissique » qui l’aurait épousé pour promouvoir sa carrière.


Retrouvez cet article sur : PurePeople