mercredi , 23 septembre 2020
Accueil » People & Stars » Kim Kardashian lassée de la haine et du harcèlement constants sur Facebook et Instagram, elle prend une décision radicale

Kim Kardashian lassée de la haine et du harcèlement constants sur Facebook et Instagram, elle prend une décision radicale


Lassée de la haine et du harcèlement sur les réseaux sociaux, Kim Kardashian a pris une décision radicale. 

Il y a quelque temps, Kim Kardashian répondait aux accusations comme quoi elle mettait les femmes enceintes en danger avec sa nouvelle collection de maternité. Pas une seule journée ne se passe sans qu’un nouveau bad buzz éclate dans la famille la plus connue de Hollywood, et la femme de Kanye West en fait malheureusement souvent les frais. Justement, toute cette haine et ce harcèlement constants sur la Toile ont donné envie à Kim Kardashian de rejoindre le mouvement Stop Hate For Profit, qui permet de tenir responsables les médias sociaux « de la haine sur leurs plateformes ». C’est une manière d’hausser la voix sur les aspects néfastes d’Internet. Ainsi, Kim Kardashian a donc gelé ses comptes Facebook et Instagram pendant 24h pour soutenir cette cause et manifester.

Kim Kardashian a écrit : « J’adore pouvoir me connecter directement avec vous via Instagram et Facebook, mais je ne peux pas rester silencieuse pendant que ces plateformes continuent de permettre la propagation de la haine, de la propagande et de la désinformation créées par des groupes pour semer la division et séparer l’Amérique uniquement pour prendre des mesures après que des personnes aient été tuées. La désinformation partagée sur les réseaux sociaux a un impact sérieux sur nos élections et rabaisse notre démocratie. Rejoignez-moi demain quand je « gèlerai » mon compte Instagram et FB pour dire à Facebook #StopHateForProfit. » Voilà un geste fort de la part de la jeune femme, mais pas sûr que ça suffise à apaiser les rumeurs autour d’elle. La preuve, Kylie Jenner et Kim Kardashian seraient responsables de l’arrêt de KUWTK.




Retrouvez cet article sur : Melty