vendredi , 25 septembre 2020
Accueil » People & Stars » la chanteuse pousse un coup de gueule contre le gouvernement

la chanteuse pousse un coup de gueule contre le gouvernement


Sur son compte Instagram, Lio a relayé une triste nouvelle et fait part de sa colère à l’égard du gouvernement et des autorités. Une séquence qui fait le buzz.

Lio fait à nouveau parler d’elle et c’est pour une raison très particulière. L’actrice et chanteuse qui s’est lancée dans une nouvelle vie, loin des paillettes en fin d’année dernière, s’offre un retentissant retour au premier plan médiatique. Sur les réseaux sociaux, elle a fait part de sa colère à l’égard du gouvernement.

Lio s’insurge après un fait divers

C’est sur Instagram que la chanteuse de Banana Split est sortie du silence en relayant la parole d’une autre internaute. A 58 ans, celle qui n’hésitait pas à dévoiler ses seins en plateau sur France 3 fait preuve de son très fort engagement ce samedi 29 août. 

L’affaire concerne un violeur multirécidiviste de 45 ans. L’homme a reconnu le viol et le meurtre d’une adolescente de 15 ans, comme l’a relayé l’Agence France-Presse. Il avait déjà été condamné pour 12 viols et tentatives de viols. Une information qui a provoqué la colère d’une internaute, puis celle de Lio. Cette dernière n’hésite pas à attaquer directement les pouvoirs publics. En effet, les comptes officiels du gouvernement et de la police nationale sont identifiés dans sa publication.

Le sang de cette enfant est sur vos mains. Le viol est un crime. Peut-on imaginer une seule seconde qu’une personne qui aurait été condamnée pour 12 assassinats et tentatives d’assassinats soit en liberté ? Jamais

écrit ainsi l’internaute dont la publication a été relayée par Lio.

« Je n’en peux plus »

En légende de sa publication, Lio évoque son découragement face à cette situation. Elle souligne ainsi « je n’en peux plus ». De nombreux internautes ont réagi à son post qui a généré plus d’une centaine de commentaires. Les internautes ne comprennent pas « comment en 2020 cela peut encore arriver » jugent que « c’est à vomir » et que l’homme n’aurait jamais dû être en liberté.

Dans la deuxième partie de la publication, ce sont Emmanuel Macron et Marlène Schiappa qui sont interpellés directement sur le sujet. Ils sont qualifiés de « responsables de la culture du viol en ayant légitimé et défendu un homme accusé de viol ». Une référence directe aux accusations dont fait l’objet Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur. Il fait en effet l’objet d’une enquête pour viol, même s’il estime être « accusé à tort ».

Si le sujet touche autant Lio, c’est aussi parce qu’elle a été victime personnellement de violences conjugales. En juin 2018, elle confiait ainsi avoir été en relation avec un pervers narcissique qui se montrait violent avec elle. De quoi la pousser à réagir et à s’emparer de cette cause.




Première apparition sur : Potins