mercredi , 27 mai 2020
Accueil » People & Stars » la plainte pour agression sexuelle classée sans suite ⋆ StarMag.com

la plainte pour agression sexuelle classée sans suite ⋆ StarMag.com


Deux ans après la déposition de la plainte pour agression sexuelle visant le réalisateur Abdellatif Kechiche, la justice a rendu son verdict ce 19 mai.

Au fil des années, Abdellatif Kechiche a fait l’objet de plusieurs polémiques. Cela avait commencé en 2013, après la sortie du film La vie d’Adèle. Léa Seydoux avait dénoncé des conditions de travail humiliantes et tyranniques. Des accusations lourdes qui sont montées d’un cran en 2018, lorsqu’une jeune femme de 29 ans a déposé plainte pour agression sexuelle contre le réalisateur.

Une plainte pour agression sexuelle

Les faits se seraient déroulés en juin 2018, dans un appartement parisien du 20ème arrondissement, au détour d’une soirée alcoolisée. La jeune femme avait alors expliqué s’être endormie après avoir bu quelques verres et s’être réveillée horrifiée en découvrant que « son pantalon était ouvert » et que le réalisateur « se livrait à des attouchements sur elle ».

Presque deux ans après les faits, la justice a tranché en classant l’affaire sans suite pour « infraction insuffisamment caractérisée« .

Un travail polémique

En 2019, le réalisateur de Mektoub, my love a de nouveau essuyé les critiques sur son travail après la sortie du film Mektoub, my love : Intermezzo. Plusieurs personnes ont quitté la salle lors de sa projection au Festival de Cannes, à cause de scènes de sexe très crues, dont une non simulées. L’actrice Ophélie Bau avait d’ailleurs écourté sa participation au festival après la diffusion du film. Elle estimait que le réalisateur n’avait pas respecté le contrat en diffusant des scènes qu’elle n’avait pas visionnées avant.


Première apparition sur : Potins