mardi , 12 novembre 2019
Accueil » People & Stars » L’amour est dans le pré 2019: Didier en larmes, départ rapide chez Charles-Henri

L’amour est dans le pré 2019: Didier en larmes, départ rapide chez Charles-Henri


Lundi 21 octobre 2019, le nouvel épisode de L’amour est dans le pré 2019 s’est concentré sur les aventures sentimentales de Didier, Charles-Henri, Francis, Bernadette et François le Bourguignon. Alors que les prétendantes et prétendants profitent des joies de la ferme, les agriculteurs doivent se faire à cette nouvelle présence…

Bernadette n’a pas sa place

Bernadette (57 ans), ouvrière agricole dans les Hauts-de-France, a convié Lionel (60 ans) et André, alias Dédé. Les deux coqs se taquinent dès les retrouvailles. Lionel ne marque pas vraiment de points en révélant qu’il n’a pas pris de bottes et qu’il n’est pas très enclin à se lever à 5h du matin pour travailler. « Tu vas suivre quand même« , lui lance Bernadette. Quelques heures plus tard, la quinquagénaire apprend que Lionel ne cuisine jamais, c’est un autre mauvais point. Dédé, lui, continue de se montrer à l’aise et volontaire. Mais ce qui gêne le plus notre candidate, c’est que ses deux prétendants passent leur temps à se chamailler, au point d’oublier parfois qu’ils sont là pour elle.

À la surprise générale, Lionel s’est bien levé à 5h du matin pour s’occuper des vaches, mais on ne peut pas dire qu’il fasse du bon travail. Sa seule compétence : être un très bon inspecteur des travaux finis. Après avoir mangé une bonne flamiche au maroilles, Bernadette, qui sait qu’elle ne pourra jamais former un couple avec Lionel, commence à être agacée. Elle n’a pas sa place au sein de ce duo qui se chamaille sans cesse.

Départ chez Charles-Henri

Charles-Henri (36 ans), éleveur de vaches à lait et céréalier, a convié trois femmes chez lui : Sandrine, une éleveuse de chèvres de 37 ans et maman d’une petite fille de 11 ans, Stéphanie, commerciale de 40 ans qui est d’origine suisse et Bérengère qui a finalement décliné l’invitation. D’emblée, il fait savoir à ses prétendantes qu’il ne souhaite pas de conflits en elles. Très vite, il fait découvrir sa ferme aux deux femmes. Très investi dans son travail, Charles-Henri en oublie presque leur présence. La séduction n’est pas au rendez-vous. Après une première nuit passée à la ferme, Sandrine qui avait ressenti que Charles-Henri avait une préférence pour Stéphanie, a demandé confirmation au principal intéressé. Elle avait vu juste et décide de partir rapidement.

Charles-Henri n’a pas apprécié ce départ précipité. Il aurait, selon lui, pu se passer encore beaucoup de choses. Même s’il déclare que ça ne va pas l’empêcher de dormir, il semble vexé. De retour au travail avec Stéphanie, l’agriculteur ose enfin parler de sentiments. Il confie à sa prétendante que son piercing et son tatouage l’ont un peu gêné au départ, mais qu’il « s’intéresse » finalement à elle et qu’il avait hâte d’être avec elle. Une complicité se met en place.

Didier en larmes et « amoureux » d’Isabelle

Dans le dernier épisode de L’amour est dans le pré, Didier avait fondu en larmes à plusieurs reprises, chamboulé par le départ de Fatima qui a préféré s’éclipser et le laisser faire plus ample connaissance avec Isabelle. Des larmes vite séchées, car Didier est enchanté de passer encore un peu de temps avec sa prétendante (elle ne pouvait rester que vingt-quatre heures chez lui). Lors du petit-déjeuner, Didier demande de but en blanc à Isabelle ce qui les attend pour la suite. Il propose de s’appeler, elle répond qu’il doit venir chez elle. L’invitation est lancée et ils prévoient de se retrouver dès le lendemain, jour férié. Encore faut-il réussir à enregistrer le numéro de téléphone d’Isabelle dans le portable de l’éleveur. Un moment épique ! C’est déjà l’heure du départ pour la quinquagénaire. Didier embrasse sa prétendante sur la joue, ils se dirigent bras dessus bras dessous vers la voiture d’Isabelle et ont hâte de se retrouver le lendemain. « J’ai toujours été tout seul, mais avec Isabelle, c’est formidable. C’est plus que formidable. Je ne trouve pas le mot. Je me sens amoureux et je vais te dire quelque chose, ceux qui sont autour de moi me disent qu’Isabelle me convient. Rien que d’être deux, ça suffit« , confie Didier en larmes.

François, un coup de foudre confirmé

François le Bourguignon, qui a eu un coup de foudre pour Catherine lors du speed dating, l’a tout naturellement conviée à venir chez lui. Il a aussi invité Lisa. Une fois à la ferme, les deux prétendantes découvrent l’art de la traite des vaches. Très vite, François confirme sa préférence pour Catherine (il se trompe de prénom et appelle même Lisa Laura, c’est dire…). Lors d’un tour en tracteur avec elle, ils se confient, gênés, qu’ils sont contents d’être tous les deux. Vite, ils se disent qu’ils veulent aller plus loin ensemble et tenter une vie à deux.

Lors de son aparté avec Lisa, le ton n’est pas le même. D’entrée de jeu, elle lui lance qu’elle n’est pas dupe et qu’elle a vu sa préférence pour sa rivale. Mais Lisa, classe, n’en veut pas à François. Elle prend la décision de ne pas partir tout de suite, mais un peu plus tard et elle met les choses au clair avec Catherine. Elle lui annonce qu’elle connaît la préférence de François et qu’il l’a d’ailleurs officialisée. Elle se dit heureuse pour eux et fait pleurer Catherine. Face caméra, Lisa aussi pleure, car elle a quand même des sentiments pour François. S’effacer ainsi n’est pas facile.

Francis dans l’attente

Francis (60 ans), viticulteur dans l’Aude qui a un penchant pour les femmes de type méditerranéen comme Anne Hidalgo, a invité Brigitte et Ghislaine chez lui. Brigitte, la première arrivée, apprend avec joie que sa rivale ne débarquera que deux jours plus tard. En attendant, le duo fait connaissance autour d’un bon plat agrémenté de vinaigre balsamique aphrodisiaque. Les premières confidences se font, Brigitte ne cache pas son bonheur, on frôle la déclaration amoureuse. Mais le lendemain, Francis met en garde son invitée. Il ne veut pas aller trop loin avec elle pour peut-être se rétracter une fois Ghislaine arrivée. Il veut donc la jouer équitable et encourage Brigitte à rester telle qu’elle est. Pour leur dernière soirée en duo, ils passent un doux moment avec la famille de coeur de Francis.




Retrouvez cet article sur : PurePeople