samedi , 12 décembre 2020
Accueil » People & Stars » Michel Drucker « miraculé » revient sur son triple pontage : « J’étais une ombre »

Michel Drucker « miraculé » revient sur son triple pontage : « J’étais une ombre »

Lors d’un entretien exclusif accordé au Parisien ce lundi 30 novembre, Michel Drucker s’est confié sur ses graves problèmes de santé. Toujours hospitalisé, il amorce une longue rééducation avec espoir.

Michel Drucker s’est battu comme un lion pour sa vie. Le plus célèbre animateur de France 2 est en effet hospitalisé depuis trois mois à la suite d’importants ennuis de santé. Pris en charge en août dernier pour une endocardite infectieuse, le septuagénaire a ensuite subi un triple pontage dont la cicatrice s’est hélas infectée. Pour nos confrères du Parisien, il accepte de se livrer sur ces douloureuses épreuves qu’il vient de traverser.

Un long parcours du combattant

En août dernier, alors qu’il est en vacances dans sa maison du Lubéron, Michel Drucker s’est senti « très fatigué » avec de la « fièvre tous les jours ». Il contacte alors le chef du service de cardiologie de l’hôpital Georges-Pompidou qui le somme de rentrer aussitôt à Paris. Les bilans sanguins ont rapidement révélé que le présentateur souffrait d’une infection « provenant de la bouche à la suite d’un soin dentaire ». Mais la bactérie s’est disséminée dans son organisme et a provoqué une septicémie avec atteinte de la valve mitrale, du rein et de la rate. Un choc pour l’époux de Dany qui est alors mis sous traitement dans la plus grande discrétion.

Pendant un mois, j’ai été mis sous perfusion avec un antibiotique de choc. Une période que j’ai gardée secrète.

L’infection persistant, il est opéré le 26 septembre en urgence, puis à nouveau un peu plus tard. Mais le corps médical préconise une chirurgie du coeur beaucoup plus lourde :

On m’a ensuite examiné pour savoir si j’étais en état. Et là, les chirurgiens découvrent qu’il faut aussi me faire un triple pontage ! Ça m’a assommé. Je n’arrivais pas à comprendre. J’ai une bonne hygiène de vie, je fais du sport, je ne fume pas, ne bois pas… C’est d’ailleurs grâce à ça que je suis encore en vie.

Explique-t-il au quotidien.

Une convalescence de plusieurs mois

Opéré à coeur ouvert durant plus de huit heures, Michel Drucker a failli perdre la vie :

Mon coeur a été arrêté pendant quelques heures et branché à une machine. Je n’ai refait surface que beaucoup plus tard.

Explique-t-il avant de préciser qu’il a alors perdu plus de 10 kilos et qu’il est très affaibli :

J’avais les joues creusées, j’étais une ombre. Perdre 10 kg, c’est beaucoup quand on en pèse 72.

 

Michel Drucker @AFP

S’il est aujourd’hui plutôt en forme, l’animateur se consacre exclusivement à sa rééducation à la clinique Bizet. Transféré dans cet établissement depuis quatre semaines, il se bat tous les jours pour retrouver la forme. La semaine prochaine, le septuagénaire devrait même pouvoir enfin rentrer à son domicile. Il devra encore observer une période de deux mois de rééducation avant d’espérer pouvoir revenir à l’antenne.




Première apparition sur : Potins