vendredi , 11 décembre 2020
Accueil » People & Stars » Michel Drucker opéré : comment l’animateur a frôlé la mort

Michel Drucker opéré : comment l’animateur a frôlé la mort

En septembre dernier, Michel Drucker a subi une lourde opération du coeur. Et si cette intervention s’est bien déroulée,  sa cicatrice s’est par la suite infectée. L’animateur donc été forcé de subir une autre opération en urgence… qui a engendré trois mois d’hospitalisation. « Je suis un miraculé, j’ai évité la catastrophe » déclarait Michel Drucker après avoir expliqué qu’il a évité de peu, une amputation de la jambe.

Ce vendredi 4 décembre 2020, Michel Drucker était en direct par téléphone, sur le plateau de l’émission « Touche pas à mon poste, ouvert à tous », animé par Benjamin Castaldi. L’occasion pour lui de se confier sur ses derniers mois difficiles. « Le premier stresse qu’on a eu, c’est qu’on m’a dit que j’avais une infection mitrale. Il y a deux valves très importantes dans le cœur, c’est l’une d’elles » a expliqué l’animateur de 78 ans. 

« Oui j’ai frôlé la mort »

Epuisé après un traitement contre la thyroïde, l’animateur s’est vu prescrire des corticoïdes, mais ces derniers ont affaibli son système immunitaire. « Et là, des bactéries sont parties d’une dent… Si vous allez chez le dentiste, je vous dis, si vous avez eu des petits problèmes cardiaques, il faut le signaler. Le moindre soin dentaire ne doit pas être fait chez un sujet qui a une faiblesse cardiaque. Il faut le mettre sous antibiotiques tout de suite et on reporte le soin dentaire au lendemain » a expliqué le présentateur de « Vivement Dimanche ».

« Cette bactérie a migré sur la valve, elle a infecté une partie du cœur, engendrant une septicémie, ça a touché le rein, la rate… Et je peux le dire maintenant, il y avait deux petits saignements au niveau cérébral qui étaient inquiétants » a ajouté Michel Drucker face aux chronuqueurs interloqués. « Oui, j’ai frôlé la mort et frôlé l’amputation, car la bactérie avait bouché l’artère de la jambe droite, qui commençait à se nécroser, et à quelques jours près on aurait sans doute amputé » a-t-il conclu en s’adressant à Benjamin Castaldi.

 

 

Par E.S.


Retrouvez cet article sur : Non Stop People