mercredi , 13 janvier 2021
Accueil » People & Stars » Miss France 2021, une candidate « en sang » avant le début de la cérémonie : souvenirs des coulisses

Miss France 2021, une candidate « en sang » avant le début de la cérémonie : souvenirs des coulisses


Le 19 décembre 2020, Amandine Petit a été élue Miss France 2021 à l’issue d’une cérémonie de plusieurs heures. Avec les 28 autres candidates, elle a été amenée à enchainer les défilés. En costumes traditionnels de leurs régions, en maillots de bain ou en robes de soirée… les Miss étaient alors scrutées sous toutes les coutures. Pourtant, il y a certains détails qui sont passés inaperçus. April Benayoum a notamment été victime d’un léger incident en coulisses avant de monter sur scène.

C’est ce qu’elle raconte mercredi 13 janvier 2021 via sa story Instagram à l’occasion d’une session questions/réponses avec ses fans. « Une heure avant le début de la cérémonie, je me suis ouvert le pied. J’étais en talons, je me suis pris le pied dans les escaliers et j’étais en sang. Super« , a-t-elle révélé. Une situation fortement handicapante qu’elle a toutefois réussi à dépasser sans que personne ne le remarque. D’ailleurs, April Benayoum a réussi à décrocher la place de première dauphine. Et si la crise sanitaire le permet, il lui serait possible de tenter sa chance lors de concours internationaux. La jolie blonde de 21 ans est donc loin d’être repartie bredouille !

April Benayoum touchée par des attaques antisémites

April Benayoum se souviendra décidément longtemps de sa participation à Miss France. En plus de ce petit incident sans grande conséquence, la représente de la région Provence, qui avait les faveurs de Jean-Pierre Foucault, a par la suite été victime d’attaques antisémites. Un fait grave qui, elle l’espère, ne restera pas impuni. C’est pourquoi elle a choisi de faire appel à la justice. « J’ai décidé de porter plainte, je n’ai pas pris d’avocat. Je pense que c’est aux autorités compétentes de faire le travail et aux personnalités politiques de punir ces personnes. C’est à elles de faire le nécessaire pour que ça ne reproduise plus« , avait-elle déclaré sur BFMTV le 21 décembre, révélant être en contact avec le Garde des sceaux Eric Dupond-Morreti.

De son côté, le parquet de Paris a annoncé qu’une enquête pour « injures à caractère raciste et provocation à la haine raciale » avait été ouverte.


Retrouvez cet article sur : PurePeople