samedi , 4 juillet 2020
Accueil » People & Stars » Ses confidences touchantes sur la perte de ses jumeaux ⋆ StarMag.com

Ses confidences touchantes sur la perte de ses jumeaux ⋆ StarMag.com


Frédéric François est l’heureux papa de quatre enfants. S’il est aujourd’hui comblé, le chanteur a dû faire face à un véritable drame il y a quelques années.

Frédéric François est un célèbre chanteur, mais avant tout un père de famille très attaché aux siens. Le 3 juin prochain, il soufflera sa 70e bougie, quelques mois avant de célébrer ses cinquante ans de mariage. Avec sa compagne Monique, il a eu quatre enfants. Gloria l’aînée, Anthony, Vincent et petite dernière Victoria.

S’il est aujourd’hui comblé avec ses enfants et petits enfants, l’interprète de Je t’aime à l’italienne a dû faire face à un énorme drame. Sa femme et lui ont perdu leurs jumeaux suite à une fausse-couche dans les années 1980. Dans les colonnes de Ciné Télé Revue, Frédéric François est récemment revenu sur cette épreuve difficile.

Ça a été un événement douloureux. On avait commencé à tout préparer pour leur arrivée. Puis, on a dû aller à l’hôpital en urgence et on nous a annoncé qu’on les avait perdus. Il a fallu du temps pour s’en remettre. Il y a eu une phase de dépression, c’était un cauchemar. On a décidé très vite d’avoir un autre enfant. C’est ainsi que Victoria est arrivée. Ça a permis d’atténuer la douleur. Mais une perte pareille ne s’oublie pas.

« Ils ont tous joué un rôle dans ma carrière »

Ce fort attachement à ses enfants, Frédéric François le fait transparaître dans son travail également. En effet, il a expliqué que chacun a joué un rôle particulier dans la réalisation de son album Juste un peu d’amour. Il a détaillé :

Victoria travaille dans le cinéma, c’est elle qui se charge de mes clips. Vincent s’occupe des orchestrations, Gloria est artiste peintre, elle est impliquée dans le graphisme et les pochettes de mes disques. Et je n’oublie pas Anthony, mon régisseur.

Et d’ajouter :

Ils ont tous joué un rôle dans ma carrière à un moment donné. Si j’avais eu d’autres enfants, ils auraient peut-être intégré mon orchestre.


Première apparition sur : Potins