samedi , 26 septembre 2020
Accueil » People & Stars » Son ancienne meilleure amie balance sur la First Lady… Et elle n’est pas tendre !

Son ancienne meilleure amie balance sur la First Lady… Et elle n’est pas tendre !


Stephanie Winston Wolkoff, ex meilleure amie de Melania Trump, vient de publier un livre qui dépeint un portrait peu flatteur de la Première dame américaine.

Depuis l’élection de son mari, la vie de Melania Trump est sans arrêt scrutée par la presse américaine. La First Lady a fait la Une de nombreux magazines, soucieux de dénoncer l’état du mariage du couple présidentiel.

Si Melania Trump évoque rarement son ménage, ses interventions ou gestes équivoques en public laissent néanmoins penser pour beaucoup que le couple ne filerait pas vraiment le parfait amour.

Une meilleure amie bien bavarde

Très proche de l’ancien mannequin slovène, Stephanie Winston Wolkoff a été nommée conseillère de Melania Trump à la Maison Blanche, de 2017 à 2108. Elle a fréquenté le couple Trump pendant plus de 15 ans et a même été un membre actif de sa campagne, estimée à près de 100 millions de dollars.

Maintenant qu’elle a coupé les ponts avec les parents du jeune Barron, Stephanie Winston Wolkoff n’y est pas allée de main morte lorsqu’elle a évoqué son ancienne meilleure amie, Melania Trump, dans l’émission 60 Minutes Australia. Celle-ci lui aurait fait vivre un véritable calvaire, « en l’utilisant et en la jetant sous un bus ». La jeune femme a décrit un personnage froid et calculateur qui « l’avait jetée aux loups, tranché la gorge et jetée sous un bus ».

Souvent dépeinte comme une épouse malheureuse, Stephanie Winston Wolkoff affirme quant à elle tout le contraire. L’union de l’ancien homme d’affaire et de l’ex mannequin ne serait en réalité qu’un mariage d’intérêt. Elle a ainsi expliqué  :

Ce n’est pas un mariage ou une relation typique. (…) Ils ont une raison d’être ensemble, qui est au-delà de la compréhension de quiconque. Elle soit apporter une certaine humanité à la présidence.

Lancée dans ses déclarations, la New-Yorkaise a balancé :

Elle n’est pas malheureuse, elle est complice. Elle n’est pas différente de son mari. Vous savez, j’ai dit que c’était un mariage « transactionnel » et c’est parce que j’ai commencé à réaliser que tout ce qu’ils faisaient était stratégique.

L’Américaine a ensuite remis sur le tapis les casseroles que traîne le président des États-Unis, qui a été accusé d’agression sexuelle par plusieurs jeunes femmes,  en plus de propos racistes et sexistes :

Vous avez une femme qui est mariée à ce type qui a une liaison avec un mannequin Playboy, puis une star du porno et nous parlons seulement des semaines après la naissance de son fils, et rien ne l’affecte…

et d’ajouter :

Ils étaient faits l’un pour l’autre. Quelle femme normale pouvait réellement gérer ça ? Aucune. Pour elle, c’était juste de la politique.

Un couple partenaire

L’ancienne conseillère a ajouté, visiblement un brin rancunière d’avoir été accusée de détournement de fonds durant l’investiture de Donald Trump :

Donc toutes ces spéculations sur son cœur et comment elle se sent etc (…) Les membres de la famille Trump sont les maîtres de l’obscurité…

D’après Stéphanie Winston Wolkoff, le couple travaillerait leurs apparitions officielles jusqu’au moindre détail. Melania Trump ne servirait d’ailleurs qu’à faire diversion lorsque son époux se trouve dans la tourmente. Une raison de plus qui justifierait les rumeurs de divorce dès la fin du mandat de Donald Trump :

Je pense que chaque fois qu’il a besoin de quelque chose pour détourner son attention de quelque chose d’autre, Melania joue un rôle là-dedans. Et puis tout d’un coup, tôt le monde parle du fait qu’elle lui a lâché la main… Encore une fois, ils se sont mis d’accord et tout est fait pour une raison. Rien n’est fait au hasard.

Une enquête est actuellement en cours contre Stephanie Winston Wolkoff.




Première apparition sur : Potins