samedi , 26 septembre 2020
Accueil » People & Stars » Une lettre empoisonnée adressée au Président des Etats-Unis a été interceptée !

Une lettre empoisonnée adressée au Président des Etats-Unis a été interceptée !

La lettre destinée à Donald Trump contenait de la ricine, un poison mortel. Celle-ci aurait été envoyée depuis le Canada. L’enquête poursuit son cours.

Ce n’est plus un secret pour personne, Donald Trump est très loin de faire l’unanimité. Avant de devenir Président des États-Unis, l’homme d’affaires était déjà très controversé. Depuis qu’il est devenu chef d’État, il ne cesse de faire parler de lui, et très rarement pour les bonnes raisons.

Alors qu’il a énormément d’ennemis, Donald Trump a évité le pire. La Maison Blanche a reçu une lettre empoisonnée destinée au Président.

La police fédérale a déclaré à l’AFP :

Le FBI, les services secrets américains et les services d’inspection de la Poste enquêtent au sujet d’une lettre suspecte reçue à un centre de courrier gouvernemental. À l’heure actuelle, il n’y a aucune menace pour la sécurité.

Un poison mortel

Le New York Times et CNN rapportent que deux tests ont été effectués afin de déterminer ce que comprenait la fameuse lettre.

Dans cette lettre se trouvait alors de la ricine, une protéine hautement toxique. Celle-ci serait d’ailleurs 6 000 fois plus toxique que le cyanure. Selon le taux d’exposition, elle peut provoquer des effets irréversibles ou bien même entraîner la mort. Aucun antidote n’existe à ce jour pour contrer les effets de ce poison.

Une lettre provenant du Canada ?

Les enquêteurs pensent que la lettre proviendrait du Canada. Une femme a été identifiée comme suspecte alors que des agences fédérales au Texas ont également reçus des courriers avec ce même poison selon le New York Times.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) s’est alors exprimée :

La GRC confirme avoir reçu une demande d’assistance du FBI en lien avec une lettre suspecte envoyée à la Maison-Blanche […]. Selon les premières informations de l’enquête, la lettre proviendrait du Canada.

Un répit pour l’application Tik Tok

Si Donald Trump a récemment fait parler de lui, c’est en raison de la lutte qu’il a menée contre les applications Tik Tok et WeChat. Soupçonnant ces applications chinoises d’être utilisées afin d’obtenir des renseignements, le département du Commerce avait alors affirmé que les applications ne pourront plus être téléchargeable depuis les États-Unis à partir de ce dimanche 20 septembre 2020.

Cependant, il y a du nouveau ! Tik Tok un temps de répit grâce à un nouvel accord. L’interdiction de télécharger les deux applications a été repoussée au 27 septembre. Donald Trump a donné son accord pour le projet Oracle en tant que partenaire technologique aux USA et Walmart pour partenaire commercial.

Donald Trump a déclaré :

J’ai donné mon approbation à l’accord. S’ils le concrétisent, tant mieux. Si ce n’est pas le cas, ça ira aussi

Il a affirmé que la sécurité sera à 100 % et que les différentes entreprises utiliseront « des serveurs séparés ».

Safra Catz, la directrice générale d’Orcale s’est exprimée dans un communiqué, déclarant alors :

Nous sommes convaincus à 100 % de notre capacité à fournir un environnement hautement sécurisé à TikTok et à garantir la confidentialité des données des utilisateurs américains de TikTok et des utilisateurs du monde entier.

Un siège devrait s’ouvrir au Texas selon l’accord prévu.

Le Monde rapporte alors :

Baptisée TikTok Global, la société serait basée aux États-Unis et embaucherait 25 000 personnes, ont précisé Oracle et Walmart dans un communiqué séparé. Oracle pourrait acheter 12,5 % des parts de TikTok et Walmart 7,5 %, avant une future entrée à la Bourse de New York, prévue d’ici un an.

Qu’en pensez-vous ?




Première apparition sur : Potins