mercredi , 23 octobre 2019
Accueil » People & Stars » victime d’une dépression pendant un tournage, il s’explique ⋆ People

victime d’une dépression pendant un tournage, il s’explique ⋆ People


Rien ne semble atteindre Guillaume Canet ! Acteur, réalisateur et producteur, il alterne toutes les casquettes avec succès. Pourtant, dans l’émission C à vous, il revient avec émotion sur l’un des tournages les plus complexes de sa carrière.

Doit-on sortir Les Petits Mouchoirs ? Qu’on se le dise, Guillaume Canet est un génie. Exigeant envers lui-même mais aussi avec son équipe, le succès est toujours au rendez-vous. Pourtant, sur le plateau de C à vous, ce touche-à-tout du septième art revient sur incident de parcours émotionnel

Un face-à-face trop éprouvant

C’est dans le cadre de la promotion de son nouveau film, Au nom de la terre, que l’acteur s’est confié aux chroniqueurs de C à vous. Si le scénario dénonce le quotidien extrêmement difficile des agriculteurs, Guillaume Canet explique les conditions de vie drastiques qu’il s’est volontairement imposées pendant le tournage.

Je vivais dans une caravane sur le film car je voulais rester dans ce quotidien 

À tort ou à raison, pour coller au plus près de leur personnage, les acteurs utilisent cette méthode. On se souvient de Daniel Day Lewis qui a vécu dans un fauteuil roulant pendant le tournage de My Left Foot. Du reste, pour cette performance exceptionnelle, il obtiendra l’Oscar du Meilleur Acteur en 1990.

Pourtant comblé par sa vie avec Marion Cotillard et leurs deux enfants, l’auteur s’est astreint un rythme drastique et d’ermite. Dormir, manger, fumer « deux paquets par jour » pour que sa voix change. Peu à peu, la personnalité de l’acteur s’efface au profit du caractère de son héros. Il sombre dans une « petite dépression » qu’il résume de cette manière touchante :

On ne peut pas jouer des rôles comme ça et ne pas être sensible

 


Première apparition sur : Potins