samedi , 25 janvier 2020
Accueil » People & Stars » Xavier Dupont de Ligonnès : Révolté, Guy Joao revient sur son arrestation

Xavier Dupont de Ligonnès : Révolté, Guy Joao revient sur son arrestation


En quelques secondes, il était devenu l’homme le plus recherché de France. Soupçonné d’être Xavier Dupont de Ligonnès, Guy Joao avait été arrêté en Écosse à la sortie de son avion le 11 octobre 2019 peu après 20h30. Finalement innocenté, cet ancien retraité de Renault revient sur cette soirée qui a bouleversé le reste de sa vie. Interviewé par le Parisien, il raconte : »J’ai bien sûr envie de savoir comment ça m’est tombé dessus« . Encore chamboulé par tout ce qu’il a vécu et par sa violente arrestation, il explique : « il faut voir dans quelles conditions ils ont fait l’interpellation, ce qu’ils m’ont fait et tout ça.« 

Accusé à tort d’être le criminel français qui est fortement soupçonné d’avoir tué sa femme et ses quatre enfants à Nantes en avril 2011, Guy ne comprend pas l’affreux engrenage dans lequel il s’est retrouvé. Pire, les autorités ne semblent pas assumer leur terrible erreur judiciaire. « Depuis le début, tout le monde se renvoie la balle, c’est comme ça » déclare le retraité qui vit entre Limay (Yvelines) et l’Écosse.

Arrêté par « dénonciation anonyme »

Ce jour-là, les autorités françaises avaient été informées par la Grande-Bretagne, par « voie de la coopération policière internationale » qu’un homme allait prendre un avion depuis Roissy-Charles-de-Gaulle pour rejoindre Glasgow, selon l’AFP. La police avait été prévenue de l’arrivée de Guy Joao à Glasgow par une « dénonciation anonyme« .

Suite à cette regrettable erreur, la communication de police Scotland Yard a tenté de se défendre au Parisien : »Je peux confirmer qu’une autre force de police du Royaume-Uni a averti les autorités françaises, qui ont ensuite avisé la police écossaise« . De leur côté, les autorités françaises affirment avoir été dupées par les autorités écossaises qui avaient certifié que les empreintes digitales du retraité correspondaient à celle de Xavier Dupont de Ligonnès. Affirmation officiellement niée par la police écossaise.

Révolté, Guy Joao a décidé de faire valoir ses droits grâce à un avocat écossais. Il espère également découvrir l’identité de ce mystérieux dénonciateur anonyme qui a failli lui faire passer sa vie derrière les barreaux.




Retrouvez cet article sur : PurePeople