jeudi , 23 mai 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Peut-on se relaxer avec des vidéos ASMR ?

Peut-on se relaxer avec des vidéos ASMR ?

L’ASMR, une méthode de relaxation et de stimulation sensorielle, fonctionne sur un mode proche de l’hypnose. Ces vidéos de chuchotements, de tapotements, cartonnent sur YouTube. Mais tout le monde n’y est pas sensible. Des neurologues nous donnent leur point de vue.


© iStock

Des paroles apaisantes murmurées à l’oreille, le doux tapotement d’ongles sur un smartphone, le glissement lent d’une brosse à cheveux, le froissement d’un tissu… Vous aimez ? Alors vous allez adorer les vidéos ASMR (Autonomous sensory meridian response). Depuis quelques années, elles ont un franc succès sur des plateformes comme Youtube.

Les vidéos de chuchotements plébiscitées

Les personnes sensibles à l’ASMR – ce qui n’est pas le cas de tout le monde – disent ressentir des picotements agréables du sommet du crâne jusqu’aux épaules. Beaucoup évoquent une profonde détente et une facilité à s’endormir. « C’est comme rentrer dans un bon bain chaud », témoigne Nyxia, une youtubeuse qui poste régulièrement des vidéos. Comme la plupart des adeptes d’ASMR, elle se dit particulièrement réceptive aux chuchotements (Frontiers in psychology, février 2017). « En revanche, les bruits de bouche me sont insupportables », ajoute-t-elle.

L’ASMR, comme une caresse pour le cerveau

Apaisantes, drôles par moments, parfois suggestives, ces vidéos vous plongent dans un cocon :


icon-quotes

« La personne qui vous chuchote à l’oreille prend soin de vous. On retourne dans les bras de sa mère. C’est très régressif », observe le Dr Pierre Lemarquis, neurologue. Les sons et leurs effets de profondeur vous caressent le cerveau ».

Spécialiste de musicothérapie, il ne s’en étonne pas : « Nous avons davantage de neurones consacrés à l’audition que pour tous les autres sens réunis. » Également neurologue et auteur de Chatouilles (et autres petits tracas neuro­logiques), le Dr Laurent Vercueil note pour sa part l’importance de “l’effet zoom”.


icon-quotes

« Lorsqu’une personne vous parle en chuchotant, vous vous sentez très proche d’elle. Elle sollicite votre attention. Beaucoup de techniques de relaxation comme l’hypnose, la sophrologie ou la méditation fonctionnent de cette manière. »

Quelle différence avec une musique agréable ou un CD de relaxation de type “chant des baleines” ? « Avec la vidéo, davantage de sens sont touchés », explique le Dr Vercueil. De fait, l’image (lumière douce, gestes lents, présence animale…) ajoute à l’effet d’envoûtement.

Des battements cardiaques ralentis

L’une des dernières études scientifiques sur le sujet (Plos One, juin 2018) montre que chez les personnes qui y sont sensibles, l’ASMR ralentit les battements du cœur et augmente la conductance de la peau, ce qui traduit une réponse du système nerveux. Conquis, le Dr Lemarquis n’hésite pas à conseiller ces vidéos à ses patients anxieux, dépressifs ou souffrant de douleurs chroniques.

Chaque séquence d’ASMR joue sur des ressorts différents. Voici trois vidéos décryptées par nos experts.

Vidéo ASMR « Le ronronnement du chat »

Par Cosmic key ASMR sur Youtube

  • Dr Vercueil : « Les études menées chez les félins suggèrent qu’outre signaler un état détendu de l’animal, le ronron­nement représente aussi un message social destiné à mobiliser l’attention et les soins. C’est la vibration induite par le ronronne­ment qui entraîne l’effet relaxant. Tenir un chat qui ronronne est plus important que de l’entendre. Il serait intéressant de savoir si le visionnage de cette vidéo suscite des réponses proprioceptives chez le spectateur qui seraient en rapport avec la perception suggérée d’une vibration. »
  • Dr Lemarquis : « Le créateur de cette vidéo mêle astucieusement aux vertus de l’ASMR celle de la “ronronthérapie”, à savoir les qualités apaisantes des basses fréquences du petit ronflement, véritables antistress, sécurisant par leur monotonie et dont l’effet hypnotique a été démontré. Nos neurones miroirs activent parallèlement notre cerveau comme si nous caressions le félin, ce qui est également tranquillisant. »

Vidéo ASMR « Le voyage dans le temps »

Par NyxiaASMR et PastilleASMR sur Youtube

  • Dr Vercueil : « Le chuchotement est spatialisé, se déplaçant d’une oreille à l’autre, le ton est monotone, le rythme plat. Ce sont les ingrédients habituels de l’induction hypnotique associant la focalisation attentionnelle (c’est comme si le déplacement régulier de la source sonore faisait office du pendule qui se balance devant les yeux) et la confusion induite par le flot de parole. »
  • Dr Lemarquis : « Cette fois la caresse cérébrale est essentiellement sonore et stéréophonique avec quelques sons électros soutenant deux voix charmantes et mystérieuses qui nous hypnotisent. Elle se rapproche des “massages sonores” développés en relaxation par exemple par Pierre Bassery, à Lyon, ou par Peter Hess, en Belgique, qui utilise des bols tibétains. »

Vidéo ASMR « La découpe de savon « 

Par Helen.ASMR sur Instagram

  • Dr Vercueil : « Le son est très discret, hors les morceaux qui tombent les uns après les autres. L’effet repose sur la vision précise de la coupe du savon par le cutter. Ce qui génère l’effet ASMR est visuel, et il me semble que c’est ce qui peut suggérer l’effet haptique (en rapport avec le toucher, NDLR). Le spectateur peut percevoir la résistance du savon sous la lame. Il est possible que cette sensation, l’interface entre la lame et le savon, soit agréable pour certains. »
  • Dr Lemarquis : « L’eau, qui s’écoule sans cesse et apaise comme une douche ou comme lorsque l’on regarde la pluie tomber bien au chaud à l’intérieur, constitue le fond sonore de cette vidéo. Par-dessus se développent les traditionnels chuchotements et le plaisir de découper sans effort ni bruit un savon que l’on suppose agréablement parfumé ! »
À lire aussi




Première apparition

A lire aussi: