mercredi , 17 juillet 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Plus de cinq millions de naissances dans l’UE en 2017 – Santé

Plus de cinq millions de naissances dans l’UE en 2017 – Santé

L’indice conjoncturel de fécondité, calculé à 1,59 naissance par femme en 2017, reste sur l’ensemble de l’UE bien en-deçà du taux de renouvellement de la population (2,1/femme).

Dans les chiffres compilés, la Belgique se distingue par sa position assez élevée dans le classement des pays au sein desquels une part importante des « nouvelles » mères a donné naissance à un enfant rejoignant une fratrie déjà nombreuse: chez 8% des mères ayant accouché d’un bébé vivant en Belgique, il s’agissait du quatrième enfant, voire du cinquième, sixième ou plus. Ce pourcentage n’est supérieur, pour l’année 2017, qu’en Finlande (10,3%), en Irlande (9,0%), au Royaume-Uni (8,8%) et en Slovaquie (8,1%).

Notre Plat pays se situe d’ailleurs plutôt dans le « haut » du tableau en ce qui concerne l’indicateur conjoncturel de fécondité, qui correspond au nombre moyen d’enfants qu’une femme mettrait au monde si elle suivait théoriquement toute sa vie le taux de fécondité par tranche d’âge calculé pour l’année à laquelle se rapportent les statistiques. Avec un indice conjoncturel de fécondité à 1,65 pour 2017, selon Eurostat, la Belgique est en effet légèrement au-dessus de l’indicateur global européen.

La France est le pays-membre de l’UE pour lequel l’indicateur est le plus élevé, à 1,9 naissance par femme, suivie de la Suède, l’Irlande, le Danemark, le Royaume-Uni, la Roumanie, la République tchèque, la Lettonie puis la Belgique, dans cet ordre. Les pays méditerranéens, Grèce, Italie, Chypre, etc., affichent les indices les plus bas. L’indicateur de fécondité le plus faible, à 1,26 naissance par femme, revient à Malte.

C’est aussi dans cette région de la Méditerranée qu’Eurostat constate la plus grande part de femmes devenues mères pour la première fois qui ont déjà un certain âge: plus de 7% des premières naissances sont survenues, en Espagne et en Italie, chez des femmes quadragénaires voire plus âgées.

En Belgique, sur les 51.656 naissances de premiers enfants en 2017, seuls 2,2% sont survenues chez des « 40 ans et plus ». Les toutes jeunes nouvelles mères, de moins de 20 ans, sont plus courantes (3%), tandis qu’une grosse majorité (57,1%) des premiers enfants concernait des jeunes femmes dans la vingtaine. L’âge moyen de la mère au moment de la naissance du premier enfant s’établit chez nous à 29 ans tout rond, un chiffre en légère hausse (28,8 ans en 2016). Quatre pays de l’UE dépassent les 30 ans d’âge moyen pour un premier enfant: l’Irlande, la Grèce, l’Espagne et l’Italie, championne pour cette donnée avec 31,1 ans d’âge moyen.


Première apparition

A lire aussi: