dimanche , 25 août 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Pollution de l’air : elle impacterait tous les organes du corps

Pollution de l’air : elle impacterait tous les organes du corps

Un rapport scientifique affirme que la pollution de l’air a un impact sur tous les organes et toutes les cellules du corps, pas seulement au niveau pulmonaire.


© istock

Un vaste rapport scientifique paru dans le Chest Journal affirme que la pollution de l’air est une menace plus que sérieuse pour la santé humaine dans la mesure où elle affecte chaque cellule et chaque organe du corps.

Mené par le Forum of International Respiratory Societies (FIRS) et par les membres de son comité environnemental, ce rapport indique qu’aucun organe n’est épargné. Maladies cardiaques et pulmonaires, diabète et démence, problèmes hépatiques, cancer de la vessie, fragilisation de la peau et des os, baisse de la fertilité…

Les dommages de la pollution atmosphérique sur la santé seraient à la fois dus à l’inflammation qu’elle engendre et aux particules fines qui la composent, qui parviennent à atteindre la circulation sanguine, et in fine les organes. Pour les scientifiques, la hausse des lésions pulmonaires et cardiaques ne seraient ainsi que “la partie émergée de l’iceberg”.

La pollution de l’air peut endommager intensément comme de façon chronique, en affectant potentiellement tous les organes du corps”, écrivent les scientifiques du FIRS. “Les particules ultra-fines passent à travers [la barrière pulmonaire], sont facilement capturées par les cellules et transportées par le sang, pour exposer ensuite toutes les cellules du corps”, ajoutent-ils. Ce serait donc l’absence de recherches qui nous ferait penser que seuls le coeur et les poumons sont impactés par la pollution atmosphérique. Mais a plus long termes, de nombreuses maladies pourraient en résulter.

Cette analyse représente “une science très forte”, a déclaré le Dr Maria Neira, directrice de la santé publique et de l’environnement à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), pour qui la pollution de l’air est une urgence de santé publique mondiale. “Cela vient s’ajouter aux preuves très lourdes que nous avons déjà. Plus de 70 000 articles scientifiques démontrent que la pollution de l’air affecte notre santé. Pour les problèmes tels que la maladie de Parkinson ou l’autisme, pour lesquels il existe des preuves, mais peut-être pas de liens très forts, les preuves solides sont en train d’émerger”, a-t-elle ajouté.

Selon l’OMS, plus de 90% de la population mondiale est exposée à un air toxique.

Source : The Guardian

À lire aussi


Première apparition

A lire aussi: