dimanche , 18 août 2019
Accueil » Actualité » Pour Zep, écologie et gilets jaunes ne font pas bon ménage

Pour Zep, écologie et gilets jaunes ne font pas bon ménage

CLIMAT – Un nouveau week-end chargé en manifestations. Ce samedi 26 janvier a été marqué par l’acte XI des gilets jaunes et, dimanche, une nouvelle marche pour le climat a lieu, après celles de septembre, octobre et décembre.

Si certains élus, ONG et chercheurs estiment que les préoccupations des uns et des autres sont compatibles, d’autres ne sont pas de cet avis. La contestation populaire liée au pouvoir d’achat a débuté avec la grogne contre la hausse du prix des carburants… provoquée en partie par une taxe carbone dont le but était de financer la transition énergétique.

C’est également l’avis de l’auteur Zep, que nous avons interviewé à l’occasion de la sortie, ce 23 janvier, de sa nouvelle BD, « Paris 2119 ». Dans cette oeuvre noire qui imagine un futur où l’humain s’est abandonné corps et âme à la technologie, avec des dérives effrayantes, il est peu fait état du réchauffement climatique. Celui-ci semble tout de même avoir été en partie jugulé. Est ainsi évoqué un « programme de désinfection de l’atmosphère », qui a d’ailleurs eu des conséquences déplaisantes, ou une révolution en termes de transports avec un système de « téléportation ».

Et quand on a demandé à Zep si la crise des gilets jaunes l’a rendu plus ou moins pessimiste sur l’avenir, sa réponse a été assez nette, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en haut de l’article. Espérons que le futur sera un peu plus radieux que celui redouté par Zep, qui rappelle également que le rôle d’un auteur est d’alerter sur les risques à venir.


Première apparition

A lire aussi: