dimanche , 16 juin 2019
Accueil » Actualité » PSG-OM: Angel Di Maria signe un coup franc magistral qui devrait réconcilier le PSG et ses supporters

PSG-OM: Angel Di Maria signe un coup franc magistral qui devrait réconcilier le PSG et ses supporters

FOOTBALL – La réconciliation ne s’annonçait pas évidente, mais elle semble en marche. Kylian Mbappé et Angel Di Maria ont formé un duo de première classe pour propulser le Paris Saint-Germain face à Marseille (3-1), ce dimanche 17 mars, et redonner le sourire à leurs supporters encore groggy de l’élimination de leur équipe en Ligue des champions.

Les deux hommes, responsables de l’animation offensive en l’absence de Neymar et d’Edinson Cavani, blessés, se sont relevés face à l’OM, et ont repris leurs bonnes habitudes: le Français, qui a raté un penalty en fin de match (90+4), a inscrit son 9e but en 7 matches en l’absence des deux stars, alors que l’Argentin en est à six, avec en prime trois « assists » (passes décisives).

Plusieurs grands coups

Dans un grand soir, Angel Di Maria a enfoncé l’OM. « Il a fait un match exceptionnel. Il a beaucoup de responsabilités car il nous manque des joueurs-clé », a réagi son entraîneur Thomas Tuchel. « Il a été extraordinaire. Il a été décisif. Je suis heureux pour lui car il le mérite. »

Di Maria a brillé d’abord avec son but pour le 2-1 (56e), d’une superbe frappe enroulée dans le petit filet. Il a ensuite provoqué le carton rouge de Steve Mandanda, en le poussant à intervenir avec les gants hors de la surface de réparation, alors qu’il cherchait à combiner avec Kylian Mbappé (62e).

Là intervient son chef-d’œuvre, dans la foulée: un coup franc direct des 30 mètres (66e) que Yohann Pelé, à peine installé dans les cages, ne pouvait atteindre.

Des supporters en grève

Juste avant la mi-temps, c’est encore Di Maria qui, en réalisant un contrôle somptueux, offre l’ouverture du score à Mbappé. C’est le 26e but du Français cette saison en Ligue 1, son 13e en 2019, un chiffre que seule la star du Barça Lionel Messi arrive à égaler dans les grands championnats.

Les bras en croix, le prodige de Bondy, 20 ans, a fixé après son but la tribune Auteuil, celle des ultras frondeurs, pour donner la réponse qu’attendaient les supporters après l’humiliation de Manchester United: le PSG est de retour.

Dix jours plus tôt, c’est de ce même côté du Parc qu’il avait perdu son duel face à David de Gea, en fin de match. C’est là encore qu’il était longtemps resté prostré sur la pelouse au coup de sifflet final, inconsolable, pas loin de Di Maria, qui avait raté son match.

Le résultat de ce dimanche fait donc du bien aux Parisiens, qui cherchent à reconquérir leurs supporters. Pour manifester leur mécontentement, les ultras ont d’ailleurs boudé le premier quart d’heure du clasico en désertant la tribune Auteuil. Des banderoles « On n’oublie pas », « respectez l’institution », « moyens illimités, exigence low-cost » ou encore « Des biftons à la place du coeur » ont été déployées en référence à la défaite 3-1 contre Manchester United. Les ultras ont fini par réinvestir leur tribune à la fin du premier quart d’heure de jeu en chantant « Paris c’est nous ».


Première apparition

A lire aussi: