jeudi , 22 août 2019
Accueil » Actualité » Quand Emmanuel Macron défendait l’ENA

Quand Emmanuel Macron défendait l’ENA

POLITIQUE – Emmanuel Macron s’apprête-t-il à annoncer la suppression de l’ENA? C’est en tout cas ce qu’il projetait de faire lundi 15 avril au soir, avant que le terrible incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris ne pousse le président de la République à reporter son allocution post-grand débat.

D’après des retranscriptions de son intervention, qui ont fuité dans la presse et dont certains médias dont franceinfo et l’AFP se sont fait l’écho, le chef de l’État avait prévu, entre autres, d’annoncer la fin de l’École nationale d’administration (ENA), installée à Strasbourg depuis le années 1990, et de “plusieurs autres structures”.

Une manière pour le président, lui-même sorti diplômé de l’ENA en 2004, de s’attaquer symboliquement au fossé grandissant entre citoyens et gouvernants, régulièrement pointé du doigt par les gilets jaunes. “Nous avons besoin d’une élite, de décideurs”, estime Emmanuel Macron, qui souhaite qu’on donne ”à tous nos jeunes leurs chances en fonction uniquement de leur mérite et pas de leur origine sociale ou familiale”, selon le document. 

Avant la crise des gilets jaunes, le chef de l’État défendait pourtant avec force son ancienne école, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus. “J’ai été formé par l’école de la République. J’ai passé des concours, j’ai eu des écoles, l’ENA en l’espèce, qui a tant fait parler. Je ne vais pas l’attaquer cette école, je vais la défendre. Parce que moi je suis né à Amiens, dans une famille de médecins hospitaliers, je ne suis pas un fils de hauts fonctionnaires, je ne suis pas un fils de responsables politiques ou de grands hommes d’affaires”, disait-il ainsi en janvier 2017.


Première apparition

A lire aussi: