mardi , 16 juillet 2019
Accueil » Actualité » « Rogue One: A Star Wars Story » a failli se conclure par un mariage

« Rogue One: A Star Wars Story » a failli se conclure par un mariage

CINÉMA – Les fans de Star Wars ont peut-être échappé à une fin très différente de « Rogue One: A Star Wars Story ». D’après l’un des scénaristes, Chris Weitz, une première version du script prévoyait un… mariage.

« La première version, antérieure à mon arrivée, ne prévoyait pas que tout le monde mourrait à la fin. Au contraire, il finissait par un mariage », a déclaré Chris Weitz lors d’une interview à CultPopture. Le scénariste a en effet repris les rênes de l’écriture à la place de Gary Whitta en 2015, un an après le début du projet, et a dû réécrire la quasi totalité du scénario. « Je pense que cette fin supposait que Disney ne voulait pas que tous les personnages meurent d’une façon aussi dramatique ».

Deux incohérences demeuraient concernant cette fin heureuse, au delà du fait que « Rogue One » devait être un véritable film de guerre: « Je sentais que c’était nécessaire puisque personne ne mentionnait ou ne voyait ces personnages dans les autres films », poursuit Chris Weitz. « Et puis, parce qu’on avait fait de ce film une sorte d’ode au sacrifice, c’était logique que tous nos personnages principaux meurent ». L’idée d’un mariage entre Jyn Erso (Felicity Jones) et Cassian Andor (Diego Luna) a donc été abandonnée.

Le pari « Rogue One »

En 2012, lorsque Disney annonce racheter les droits de la franchise « Star Wars », la firme prévoit une nouvelle trilogie, ainsi que trois spin-off. Le premier annoncé en janvier 2015 est une surprise pour les fans: plutôt que d’explorer l’histoire d’un personnage emblématique de la franchise comme Han Solo, Disney annonce un certain « Rogue One ».

Les rumeurs vont bon train, jusqu’à la divulgation du synopsis, réécrit en deux mois, en avril 2015. Surprise, il n’y aura pas de jedi dans ce spin-off. Ni de contrebandier non plus, soit dit en passant. Le casting ne compte pas d’immenses stars ou d’anciens acteurs de la franchise, et ne s’insère pas dans la chronologie de la nouvelle trilogie. Il relatera au contraire les aventures de personnages inconnus, prélude d’événements plus grands qu’eux.

Ce qui n’empêchera pas « Rogue One » d’être, à sa sortie, salué par la critique. Gareth Edwards a livré un véritable « Star Wars », en faisant le pari d’un film tragique, conclu par une scène de fin qui est restée dans les mémoires. Pas sûr qu’un mariage aurait eu le même effet.


Première apparition

A lire aussi: