mercredi , 22 janvier 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Accouchement : Nabilla se confie sur la cicatrice de sa césarienne

Accouchement : Nabilla se confie sur la cicatrice de sa césarienne


Ex-starlette de télé-réalité, Nabilla est désormais mère de famille : ce 11 octobre 2019, la jeune femme de 27 ans a accouché d’un petit garçon de 3,6 kilos, prénommé Milann…

Mais son accouchement n’a pas été de tout repos : tandis qu’elle pensait accoucher par voie basse (c’est-à-dire : par voie naturelle), Nabilla a accouché par césarienne.

" Ça a été hyper long. Nabilla, ça a été compliqué pour l’accouchement. Le col ne s’ouvrait pas. (…) Donc au bout de 3 jours d’attente, c’était très douloureux pour elle. Ils ont décidé de faire une césarienne (…).Ça a été très compliqué car elle voulait absolument accoucher par voie basse. Donc c’était dur de l’accepter " a expliqué son mari sur Snapchat.

À savoir. En France, 20 % des femmes accouchent chaque année par césarienne : 60 % de ces césariennes sont décidées pour des raisons médicales.

" J’ai un peu de mal à toucher cette cicatrice "

Ce 4 décembre 2019, la jeune femme de 27 ans est revenue sur son accouchement par césarienne sur Snapchat. " On m’a conseillé de masser ma cicatrice avec de l’huile d’amande douce ou alors une petite crème spéciale, mais je ne vous cache pas que j’ai un peu du mal à la toucher cette cicatrice… Je sais pas pourquoi, c’est psychologique peut-être… Quand c’est les autres qui le font, ça va, mais quand c’est moi je sais pas ça me fait un peu bizarre. " explique-t-elle. Une jeune maman comme les autres, finalement…

4 conseils pour prendre soin de sa cicatrice de césarienne :

  • Marcher un peu chaque jour (ne serait-ce que quelques pas) permet de réduire le risque d’embolie ou de phlébite et d’améliorer la cicatrisation,
  • Protéger la cicatrice du soleil durant (au moins) la première année après l’accouchement,
  • Masser chaque jour la cicatrice après le retrait des fils (et avec l’indispensable accord du médecin) avec une crème enrichie en vitamine E : huile d’amande douce, huile d’argan, huile de macadamia…,
  • Si la cicatrice est très douloureuse et que la douleur s’accompagne de fièvre, de " plaques rouges " ou encore d’un écoulement de pus, il faut consulter au plus vite.

À lire aussi :

Césariennes : plus risquées qu’un accouchement par voie basse ?

La césarienne augmente les risques pour la santé

Césarienne par voie extrapéritonéale : une technique plus douce



Première apparition