lundi , 21 octobre 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Armes à feu: des médecins veulent resserrer la loi

Armes à feu: des médecins veulent resserrer la loi


Le groupe Canadian Doctors for Protection from Guns affirme que la violence par armes à feu devrait être considérée comme un enjeu de santé publique, tout comme la sécurité routière ou le tabagisme.

L’organisation est formée de médecins de famille, d’urgentologues, de chirurgiens traumatologues et de psychiatres.

Ils réclament une interdiction des armes de poing et des armes d’assaut, jugeant que la violence par armes à feu est une «crise de santé publique» qui doit être considérée.

Le groupe rappelle que selon Statistique Canada, les crimes violents liés aux armes à feu ont augmenté de 42% depuis 2013.

Il dit qu’il travaillera avec les gouvernements, les acteurs des domaines sanitaires et juridiques, ainsi qu’avec les Canadiens pour aborder le problème.

«Nous savons que le lobby pro-armes à feu tentera d’embrouiller le débat», a déclaré l’un de ses membres, le docteur Alan Drummond, dans un communiqué.

«Mais notre expertise – et notre responsabilité professionnelle – est la protection de la santé publique.»

Le groupe devrait comparaître devant le Comité sénatorial permanent de la sécurité nationale et de la défense, qui étudie le projet de loi C-71, qui prévoit des changements à la Loi sur les armes à feu et au Code criminel.


Première apparition