jeudi , 24 septembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Arthrose : le curcuma pourrait soulager les genoux douloureux

Arthrose : le curcuma pourrait soulager les genoux douloureux


Vous ne mangez pas de curcuma ? Il est peut-être temps de vous y mettre. Selon une nouvelle étude menée par une équipe de l’Université de Tasmanie (Australie), la célèbre poudre orange aiderait à réduire la douleur aux genoux des patients souffrant d’arthrose. En effet, les chercheurs ont découvert que les patients souffrant d‘arthrose du genou qui prenaient l’extrait de Curcuma longa, une plante également connue sous le nom de curcuma, avaient moins de douleurs au genou que les autres.

« Les traitements courants, tels que le paracétamol et les anti-inflammatoires non-stéroïdiens, n’ont que des effets légers à modérés, et peuvent avoir des effets secondaires indésirables. Pour cette raison, il existe un besoin urgent de médicaments plus sûrs et plus efficaces pour traiter l’arthrose« , a expliqué le Dr Benny Eathakkattu Antony, auteur principal de l’étude. Pour cette expérience, les chercheurs ont étudié un groupe de 70 patients souffrant d’arthrose du genou et d’un gonflement de l’articulation.

Vers d’autres études

Les participants ont été sélectionnés au hasard pour recevoir soit deux capsules par jour de curcuma, soit un placebo pendant une période de 12 semaines. L’étude ne précise pas combien de grammes ont reçu les patients. Grâce à la réalisation d’une IRM et d’un questionnaire standardisé, les scientifiques ont observé les changements au niveau du cartilage. Ils ont également mesuré les performances physiques et la qualité de vie. 

Résultat ? Après la période de 12 semaines, les patients prenant les suppléments de curcuma ont signalé moins de douleur que ceux du groupe placebo. De plus, le groupe qui utilisait le curcuma a moins eu recours aux médicaments que le groupe placebo. Si les douleurs étaient diminuées, le Pr Graeme Jones, rhumatologue, précise qu’il n’y avait aucune différence concernant les aspects structurels des genoux entre les deux groupes. »Malgré les résultats positifs, en raison de l’effet modeste du curcuma, de la petite taille de l’échantillon de l’étude, de la courte durée du suivi et du centre de recherche unique, les chercheurs suggèrent que les essais multicentriques avec des échantillons de plus grande taille et une longue durée de suivi sont nécessaires pour évaluer la signification clinique de leurs découvertes« .

Du curcuma en complément ?

Cependant, cette étude scientifique comporte certaines limites. Elle a été réalisée sur un petit panel et pendant, seulement, douze semaines. De plus, cette recherche a été financée par une entreprise qui fabrique des produits ayurvédiques. Néanmoins, interrogés par Fox News, de nombreux professionnels de santé plaident pour l’utilisation du curcuma. « Je prescris du curcuma à mes patients souffrant d’arthrose. Je les encourage à l’utiliser dans la cuisine et les boissons. Si cela n’est pas simple avec eux, je prescris alors l’ingrédient actif curcumine en complément. De plus, je peux prescrire une formule à base de plantes chinoises« , a expliqué à Fox News Mindy Pickard, un acupuncteur agréé chez Three Treasures Acupuncture à New York qui n’a pas participé à l’étude. 

Dans l’alimentation, le curcuma s’assimile mieux quand il est consommé avec des matières grasses et une pincée de poivre. Ainsi, il est possible de mélanger une cuillerée à café de curcuma (soit 200 mg de curcuminoïdes) dans une cuillerée à soupe d’huile d’olive avec du poivre noir. Ensuite, on saupoudre le tout sur une salade, de la viande blanche, une tarte, dans une soupe ou dans des plats exotiques.

« Le curcuma et son composé le plus actif appelé curcumine ont de merveilleuses propriétés anti-inflammatoires« , a ajouté Sherrie Glasser, directrice de Metro Physical Therapy en Floride et à Long Island, NY, à Fox News. Prudence toutefois pour ceux qui veulent prendre du curcuma sous forme de complément, il est recommandé d’en parler avec son médecin avec de l’intégrer à son quotidien. En effet, le curcuma peut interagir avec certains médicaments comme les anticoagulants.

À lire aussi

Première apparition