mardi , 21 janvier 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Avoir une grosse poitrine exposerait à de plus longs rhumes

Avoir une grosse poitrine exposerait à de plus longs rhumes


Selon une étude scientifique publiée récemment dans la revue Archives of Sexual Behavior, il ne ferait pas bon avoir une grosse poitrine en termes d’infections respiratoires. Les femmes ayant de gros seins seraient en effet exposées à des épisodes de rhumes et de grippe plus longs que les femmes dotées de poitrines moins généreuses.

Pour l’étude, plus de 400 femmes ont été recrutées et interrogées par questionnaires au sujet, entre autres thématiques, de la fréquence et de la durée de leurs infections respiratoires au cours des trois années précédant l’étude.

Verdict : les femmes ayant un bonnet F ont souffert d’infections respiratoires pendant 8,3 jours en moyenne, contre 3,8 jours pour les femmes ayant des poitrines nécessitant seulement un bonnet A. Soit un épisode infectieux plus de deux fois plus long chez les grosses poitrines par rapport aux petites poitrines.

Bien qu’il ne s’agisse ici que d’une étude de corrélation et non de causalité, les chercheurs estiment qu’il est probable que le tissu graisseux des seins affaiblisse le système immunitaire, ce qui diminue les capacités de l’organisme à lutter contre les virus respiratoires.

En outre, les chercheurs rapportent que la taille des seins a ici été positivement liée à la fréquence d’utilisation d’antibiotiques. Dans l’étude, les femmes à forte poitrine ont ainsi connu des épisodes infectieux plus longs et ont pris des antibiotiques plus fréquemment. En revanche, l’étude n’a montré aucun lien entre la taille de la poitrine et le nombre d’épisodes infectieux, les niveaux d’hormones sexuelles (oestradiol et testostérone), les infections digestives ou encore l’orientation sexuelle.

Les auteurs de l’étude demeurent malgré tout critiques et prudents quant aux résultats de cette étude, et indiquent que de nouveaux travaux mesurant la réponse immunitaire lors d’épisodes infectieux devraient être menés pour confirmer ce lien étrange entre la taille des seins et la durée d’un rhume ou d’une grippe.

Dans tous les cas, les gestes à adopter pour éviter les rhumes et autres virus hivernaux sont les mêmes pour toutes et tous : se laver les mains fréquemment, éviter de partager sa vaisselle avec une personne malade, nettoyer régulièrement son nez à l’aide d’un spray à l’eau de mer, s’hydrater et dormir suffisamment, aérer sa chambre au moins 10 minutes par jour.

Source : LADBible.com

À lire aussi

Première apparition