vendredi , 21 février 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Comment réduire votre cholestérol de façon naturelle – Santé

Comment réduire votre cholestérol de façon naturelle – Santé

Un million et demi de Belges prennent des médicaments contre le cholestérol alors que ce n’est pas toujours nécessaire. Un mode de vie sain peut déjà faire beaucoup.

Nous naissons tous avec un taux cholestérol idéal, mais, à l’âge adulte, la plupart d’entre nous ont un taux trop élevé. En Belgique, c’est le cas pour pas moins de 7 personnes sur 10.Si autant de Belges (13 % de la population belge ou un quart des personnes de plus de 40 ans) prennent des médicaments hypocholestérolémiants tels que les statines c’est parce qu’on peut facilement s’en procurer et qu’ils sont de moins en moins chers. Mais aussi parce que la plupart des gens préfèrent prendre une pilule plutôt que de changer leur mode de vie.Cependant, selon le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE), l’utilisation de statines n’est pas toujours justifiée. Après tout, les médicaments hypocholestérolémiants ne s’attaquent qu’aux symptômes et non à la cause. De plus, il s’agit de médicaments qui doivent être pris quotidiennement, une régularité qui n’est pas évidente pour de nombreux Belges.Toute personne ayant déjà eu un problème cardiovasculaire tel qu’une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral se verra sans aucun doute prescrire des médicaments hypocholestérolémiants pour réduire le risque d’une nouvelle crise. Cependant, en Belgique, la grande majorité des utilisateurs de statines – environ 88 % – n’ont jamais eu de problème cardiovasculaire. Et bien que, chez ces derniers, les statines réduisent effectivement le risque d’incidents liés aux maladies cardiovasculaires, le risque est si faible qu’il n’est pas rare que les effets secondaires potentiels – comme les maladies et douleurs musculaires, le diabète et l’insuffisance rénale – l’emportent sur les avantages d’un tel traitement.Pour aider les médecins généralistes et les patients à y voir plus clair, Le KCE a donc développé un outil interactif utilisable par tous sur le site www.statines.kce.be. En y entrant quelques paramètres comme l’âge, le tabagisme, la tension artérielle et le taux de cholestérol, cela permet de visualiser les bénéfices potentiels de la prise de statines.Le cholestérol est une substance grasse essentielle au fonctionnement normal de l’organisme. Il est nécessaire à la production d’oestrogènes, de testostérone et de vitamine D. D’une part, il est présent dans notre sang (« cholestérol plasmatique »), d’autre part, nous pouvons l’obtenir à partir de notre alimentation (« cholestérol alimentaire »). Le cholestérol est transporté dans le sang par des protéines avec lesquelles il se lie aux lipoprotéines. Les LDL (lipoprotéines de basse densité) transportent le cholestérol du foie vers les cellules, les HDL (lipoprotéines de haute densité) font le contraire et transportent le cholestérol des cellules vers le foie. Si le taux de LDL est trop élevé, les veines se bouchent et le risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral augmente. L’équilibre idéal entre les LDL et les HDL se compose de 60 à 70 % de LDL et de 30 % de HDL.Selon le KCE, le facteur le plus important pour avoir un bon équilibre du cholestérol et éviter les maladies cardiovasculaires est un mode de vie sain. Et pour cela quelques petits ajustements peuvent suffire. Voici quelques exemples : Manger moins de nourriture animaleLa plupart des Occidentaux mangent tout simplement trop de nourriture d’origine animale. Si vous optez pour une alimentation davantage végétale, c’est tout bénéfice pour votre taux de cholestérol.Éviter les graisses saturéesUne alimentation riche en graisses saturées et en graisses transformées (viande, pâtisseries, sucreries…) est une cause importante d’un taux de cholestérol élevé. Du coup, il est judicieux de remplacer les graisses saturées par des graisses non saturées (huile, margarine,…) pour réduire le cholestérol. Les poissons gras (saumon, thon, hareng, truite et maquereau), les graines, les noix, les avocats et les graines de soja sont également une source de « bonnes graisses ».Manger de l’avoine tous les joursToutes les fibres, qu’elles proviennent de céréales, de légumineuses ou de légumes, peuvent réduire le cholestérol. En effet, celles-ci se lient aux graisses et au cholestérol dans les intestins et empêchent ainsi leur absorption. L’avoine en particulier, car elle contient une fibre appelée bêta-glucane (longue molécule de sucre) qui se dissout dans le liquide et qui piège ainsi les particules de cholestérol. Choisissez du gruau ou du muesli maison à l’avoine pour le petit-déjeuner, des biscuits à l’avoine pour le goûter.Et une poignée de noix et de graines (surtout des amandes, des noix et des graines de lin) chaque jour.Les amandes contiennent des fibres insolubles qui sont également importantes dans la chasse au cholestérol. Elles agissent comme un filet empêchant les graisses et le cholestérol d’être absorbés par l’organisme.Penser aux stérols végétauxLes stérols végétaux se trouvent en petites quantités dans les fruits, les légumes et les noix. Vous pouvez également opter pour une margarine ou yaourt enrichis de stérols végétaux.Faire de l’exerciceUn exercice physique suffisant réduit – même sans perte de poids – le mauvais cholestérol LDL tout en augmentant le taux de HDL, soit le bon cholestérol.Arrêter de fumerFumer endommage la paroi des vaisseaux sanguins et fait baisser le bon cholestérol, ce qui perturbe l’équilibre LDL-HDL.Boire moins d’alcoolPlus de 2 verres par jour augmentent le niveau de triglycérides dans le sang, ce qui a un effet néfaste sur le métabolisme du cholestérol.


Première apparition