lundi , 13 juillet 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Contracture musculaire : comment la soulager ?

Contracture musculaire : comment la soulager ?


Comme son nom l’indique, la contracture musculaire se traduit par « un muscle qui se contracte pour limiter les articulations dans leurs mouvements afin de protéger un problème sous-jacent. En général un problème articulaire comme un torticolis, un lumbago, mais aussi une infection comme l’appendicite, par exemple en cas de ‘défense abdominale’ », explique Raphaële Pouret, ostéopathe.

Quels sont les symptômes d’une contracture musculaire ?

« Une contracture musculaire se traduit par un muscle dur au toucher, douloureux », détaille l’ostéopathe. 

Ces symptômes entraînent une limitation des mouvements.

Et si la contracture musculaire peut être confondue avec une crampe, il faut savoir que cette dernière est très éphémère, alors que la contracture musculaire dure plusieurs jours.

Pourquoi a-t-on une contracture ?

L’apparition d’une contracture musculaire peut avoir différentes causes. « Les responsables sont le stress, une mauvaise hygiène de vie, la fatigue, une trop grande sédentarité, de mauvaises postures, et la pratique sportive, notamment lorsqu’on ne s’échauffe pas suffisamment, que l’on sursollicite ses muscles et que l’on ne s’hydrate pas suffisamment », énumère l’ostéopathe. La contracture peut survenir à tout âge, même si, au fil des ans, le muscle, plus âgé, se fatigue davantage.


Sport et hydratation : toutes les astuces à connaître

Que faire en cas de contracture musculaire ?

« Le premier réflexe à avoir est d’appliquer du chaud sur la contracture pour détendre le muscle et avoir une bonne vascularisation », conseille Raphaële Pouret.

Ensuite, il faut s’étirer dans la mesure du possible et sans forcer. Les étirements diffèrent en fonction de la localisation de la contracture.

  • En cas de contracture au niveau du cou (torticolis) : « Tourner délicatement la tête à gauche, puis à droite, et ensuite d’avant en arrière, plusieurs fois de suite. On peut aussi ramener les épaules vers l’arrière, puis vers l’avant. Et travailler sur la respiration en l’allongeant, afin d’ouvrir le thorax », conseille l’ostéopathe.
  • En cas de contracture au niveau du bras : « Si la contracture se situe au niveau de l’avant-bras, tendre le bras devant soi et tirer les doigts vers l’arrière, étirer le bras vers l’arrière pour étirer le biceps, et vers l’avant pour étirer le muscle large postérieur », indique l’ostéopathe.
  • En cas de contracture au niveau des muscles fessiers : « S’allonger sur le dos, replier les jambes à 90°, replier la jambe du côté de la contracture sur l’autre jambe, passer ses mains entre les deux jambes et tirer doucement, préconise Raphaële Pouret. Cela permet d’étirer le muscle piriforme qui, lorsqu’il est contracté, peut entraîner une sciatique. »
  • En cas de contracture au niveau de la cuisse : ce qui arrive fréquemment aux footballeurs au niveau des adducteurs, « allongé par terre, tendre la jambe sur le côté pour étirer la partie interne », recommande l’ostéopathe.

Sept bons gestes pour contrer la sciatique

« La contracture musculaire nécessite de ne pas forcer, mais de continuer à bouger pour ne pas ‘ramollir’ les muscles, conseille l’ostéopathe. Elle peut être soignée en une à trois séances d’ostéopathie de 45 min à 1 heure. »

Penser aux huiles essentielles

Deux huiles essentielles peuvent être utilisées pour soigner une contracture musculaire : celle de gaulthérie couchée et celle d’eucalyptus citronné.

– Diluer 3 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie couchée dans 3 gouttes d’huile végétale d’arnica ou de noisette. Masser ensuite sur la zone contractée deux fois par jour.

OU

– Diluer 1 goutte d’huile essentielle d’eucalyptus citronné dans 1 c. à c. d’huile d’arnica. Massez la zone contractée 2 fois par jour.

A consulter : site de Raphaële Pouret.

À lire aussi

Première apparition