lundi , 3 août 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Coronavirus : au moins 3000 décès chez les personnels de santé

Coronavirus : au moins 3000 décès chez les personnels de santé


"Un chiffre probablement largement sous-estimé" commence le rapport d’Amnesty International, qui évalue le nombre (minimum) de décès des soignants du au coronavirus à 3 000 à travers le monde. Dans un rapport publié le 13 juillet, l’ONG relate l’expérience des personnels de santé à travers la crise du Covid-19.

L’organisation déplore qu’il "n’existe actuellement aucun suivi mondial systématique du nombre de morts liées au virus parmi le personnel de santé et des autres secteurs essentiels". Mais selon les quelques données disponibles, sur 79 pays, le premier décompte serait de 3 000 décès : les Etats-Unis auraient ainsi perdu 507 soignants, la Russie 545, le Royaume-Uni 540 dont 262 agents des services sociaux, le Brésil 351, le Mexique 248, l’Italie 188, l’Egypte 111, l’Iran 91, l’Equateur 82 et l’Espagne 63.

Des chiffres largement sous estimés

Mais les données sont discutables et incomplètes affirme le rapport. En France, par exemple, seule une partie des hôpitaux et centres de soins a fourni ses informations à ce sujet. Selon les données de Santé Publique France, du 1er mars au 5 juin 16 décès : 4 aides-soignants, 5 médecins, 6 personnels non-soignants et 1 professionnel de santé "autre", du côté des hôpitaux. Mais la Caisse de retraite des médecins de France publiait début juin l’information selon laquelle 6 000 médecins libéraux avaient fait une demande d’indemnisation d’arrêt de travail, et 46 d’entre eux étaient morts du virus

Par ailleurs, le rapport d’Amnesty International souligne les difficiles conditions de travail, le manque d’équipement, l’investissement économique personnel des soignants pour se protéger du virus… l’ONG recense aussi des "cas alarmants des professionnel·le·s de santé qui, après avoir exprimé leurs préoccupations face aux mesures prises contre la pandémie de COVID-19, ont fait l’objet de représailles, qu’il s’agisse d’arrestations, de détentions, de menaces ou de licenciements."

Lire aussi :

  • Dépistage du coronavirus : ce qu’il faut savoir
  • Peut-on attraper deux fois le coronavirus ?
  • Vaccin Covid-19 : 8 questions pour comprendre
  • Deuxième vague : ce que l’on sait



Première apparition