lundi , 28 septembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Covid-19: comment les recherches Google prédisent l’évolution de l’épidémie

Covid-19: comment les recherches Google prédisent l’évolution de l’épidémie


Dis-moi ce que tu recherches sur Google, je te dirais comment va évoluer l’épidémie de Covid-19. Selon une récente étude, des universitaires ont remarqué une corrélation entre certains termes tapés sur le célèbre moteur de recherche et l’augmentation du nombre de cas. Ainsi, la recherche de symptômes intestinaux comme la diarrhée peut prédire une explosion des cas trois à quatre semaines après. L’augmentation de ces termes concernant des troubles digestifs et des douleurs abdominales pourrait donc servir d’alerte précoce pour les scientifiques.

Par exemple, à New York, l’une des quinze régions examinées dans l’étude, les recherches sur la « diarrhée » ont presque doublé trois semaines avant que les cas de Covid-19 ne montent en flèche. En effet, la diarrhée pourrait être un signe d’alerte précoce du nouveau coronavirus. Selon des chercheurs, la capacité de détecter les enfants atteints de coronavirus est passée de 76% à 97% lorsque les douleurs à l’estomac et aux intestins étaient incluses dans les symptômes officiels.

Surveiller internet

En France, le ministère de la Santé n’intègre pas les troubles digestifs aux signes de la Covid-19 : « Les symptômes principaux sont la fièvre ou la sensation de fièvre et la toux. La perte brutale de l’odorat, sans obstruction nasale et disparition totale du goût sont également des symptômes qui ont été observés chez les malades. Chez les personnes développant des formes plus graves, on retrouve des difficultés respiratoires, pouvant mener jusqu’à une hospitalisation en réanimation et au décès« .

Précisément, l’étude, réalisée par le Massachusetts General Hospital de Boston, a utilisé Google Trends pour surveiller les requêtes numériques de « diarrhée« , de « perte d’appétit » et de « perte d’odeur » effectuées dans 15 États entre le 20 janvier et le 20 avril. Cette analyse a révélé une corrélation entre les recherches de ces termes et une augmentation des cas de coronavirus près d’un mois plus tard. Les cinq États présentant la corrélation la plus forte étaient New York, le New Jersey, la Californie, le Massachusetts et l’Illinois. 

Anticiper l’épidémie

« Les symptômes gastro-intestinaux semblent être un signe avant-coureur d’une infection à Covid-19. Google Trends peut être un outil précieux pour prédire les points chauds géographiques de Covid-19 et d’autres maladies épidémiques qui ont des manifestations gastro-intestinales« , rapporte le Dr Kyle Staller, gastro-entérologue au Massachusetts General Hospital. Les conclusions de cette étude ont été publiées dans le Journal Clinical Gastroenterology and Hepatology. Pour le moment, les signes gastro-intestinaux ne figurent pas dans la liste des symptômes au Royaume-Uni. De nombreux spécialistes veulent faire changer les choses.

À lire aussi

Première apparition