dimanche , 27 septembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Covid-19 : le rôle des écoles dans la transmission du virus selon un rapport

Covid-19 : le rôle des écoles dans la transmission du virus selon un rapport


Alors que la rentrée scolaire approche, l’organisme Santé Publique France, qui suit de très près la situation épidémique liée au coronavirus, présente les principaux résultats du rapport publié en août 2020 par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), portant sur l’infection par le SARS-CoV-2 chez les enfants et le rôle du milieu scolaire dans la transmission du SARS-CoV-2.

Selon santé Publique France, les principaux enseignements du rapport sont en phase avec ce que l’organisme français avait publié en avril dernier juste avant la réouverture des établissements scolaires.

Une infection plus légère chez l’enfant, mais à ne pas négliger pour autant

Le rapport indique ainsi qu’une faible proportion, c’est-à-dire moins de 5% des cas Covid-19 signalés dans l’Union européenne (UE), l’Espace économique européen (EEE) et le Royaume-Uni concernent des enfants. Par ailleurs, “en cas de diagnostic positif de Covid-19, les enfants sont beaucoup moins susceptibles d’être hospitalisés ou d’avoir une issue fatale que les adultes”. L’infection est généralement plus légère voire asymptomatique. De fait, elle peut passer inaperçue ou ne pas être diagnostiquée. Toutefois, lorsqu’ils présentent des symptômes, les enfants atteints excrètent la même quantité de virus que les adultes, indique le rapport. Ils sont donc tout aussi contaminants que les adultes malades. On ne connaît pas encore le caractère infectieux des enfants asymptomatiques.

Des données en faveur de l’ouverture ou la réouverture des écoles

“Les investigations des cas en milieu scolaire suggèrent que la transmission d’enfant à enfant en milieu scolaire est rare et n’est pas la principale cause d’infection par le SARS-CoV-2 chez les enfants dont l’infection coïncide avec la période de fréquentation de l’école, en particulier dans les écoles maternelles et primaires”, notent les auteurs du rapport.

Ils estiment que si la distanciation physique et les mesures d’hygiène sont appliquées, il est peu probable que les écoles constituent des environnements de propagation du virus plus favorables que les milieux professionnels ou de loisirs dont les densités de population sont similaires.

A priori, les données récoltées au sein de l’UE suggèrent que la réouverture des écoles au mois de mai n’a pas été associée à une hausse de la transmission communautaire du coronavirus. Les experts estiment en outre que la fermeture des établissements scolaires est peu susceptible d’augmenter la protection des enfants, et ne suffit pas à elle seule à limiter la transmission du virus.

En conclusion, les auteurs estiment que des mesures ciblées dans les écoles :

  • augmenter la distanciation
  • améliorer la ventilation
  • régularité du nettoyage des surfaces et des mains

sont autant d’outils pour atténuer la transmission de la Covid-19 dans les écoles, et seront utiles pour atténuer l’impact d’autres infections respiratoires (bronchiolite et grippe notamment) à l’approche de l’hiver. 

Au vu de ces résultats et de la situation épidémique qui ne s’améliore pas, il n’est pas impossible que le ministère de l’Education nationale durcisse le protocole sanitaire en place dans les établissements scolaires, notamment en termes de distanciation sociale.

À lire aussi

Première apparition