mardi , 26 mai 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Début d’un essai clinique en Belgique d’un médicament anti-coronavirus – Santé

Début d’un essai clinique en Belgique d’un médicament anti-coronavirus – Santé

L’Agence fédérale pour les médicaments et produits de santé (AFMPS) a autorisé le lancement en Belgique d’un essai clinique d’un médicament anti-Covid sur une cinquantaine de patients, rapporte Le Soir mercredi.

Un essai clinique est lancé mercredi en Belgique pour un médicament dont les effets pourraient être positifs pour les patients en insuffisance respiratoire, un des symptômes de la maladie. La biotech française Biophytis, qui le produit, vient en effet de recevoir le feu vert de l’Agence fédérale pour les médicaments et produits de santé (AFMPS) pour pouvoir le tester en Belgique.

Ce candidat médicament est le Sarconeos, une molécule encore au stade d’étude (en phase 2 d’essais cliniques) pour le traitement de maladies neuro-musculaires. L’hôpital universitaire de Malines ouvrira le bal de cet essai clinique baptisé Cova, mais devrait être suivi sous peu par d’autres institutions de soin en Belgique.

L’étude se déroulera en deux phases : les effets thérapeutiques seront mesurés d’abord sur une cinquantaine de patients atteints du Covid qui ont développé des symptômes respiratoires sévères, tandis que, dans un deuxième temps, un panel plus large (180 patients) sera examiné en fonction des résultats. La France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis devraient fermer la marche avec un nombre plus important de patients.

Un essai clinique est lancé mercredi en Belgique pour un médicament dont les effets pourraient être positifs pour les patients en insuffisance respiratoire, un des symptômes de la maladie. La biotech française Biophytis, qui le produit, vient en effet de recevoir le feu vert de l’Agence fédérale pour les médicaments et produits de santé (AFMPS) pour pouvoir le tester en Belgique. Ce candidat médicament est le Sarconeos, une molécule encore au stade d’étude (en phase 2 d’essais cliniques) pour le traitement de maladies neuro-musculaires. L’hôpital universitaire de Malines ouvrira le bal de cet essai clinique baptisé Cova, mais devrait être suivi sous peu par d’autres institutions de soin en Belgique. L’étude se déroulera en deux phases : les effets thérapeutiques seront mesurés d’abord sur une cinquantaine de patients atteints du Covid qui ont développé des symptômes respiratoires sévères, tandis que, dans un deuxième temps, un panel plus large (180 patients) sera examiné en fonction des résultats. La France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis devraient fermer la marche avec un nombre plus important de patients.


Première apparition